Je dois dire que je suis assez déçu par le choix et les idées proposés aux législatives cette fois-ci. Les enjeux sont soi-disant "moins grands" que pour la présidentielle, d'après ce qu'on entend à longueur de pseudo-analyse (bizarre, quand même, on va élire les gens qui font les lois, non ?), et la participation notoirement inférieure de 20% à celle de la présidentielle qui précède immédiatement. Enfin, traditionnellement.

Pour ce qui est des suffrages, vu qu'on a refait le découpage électoral récemment, qu'on a fait coïncider le scrutin avec la présidentielle alors qu'au départ ça n'était pas le cas (et c'était fait exprès), et qu'on a revu le financement des partis en présence en proportion des voix obtenues (entre autres), le seul point de comparaison c'est l'élection de 2007, et encore... Donc on ne va pas s'embêter avec les chiffres, ça ne sert strictement à rien.

C'est sans doute à cause du fameux financement, mais on a cette année un wagon de candidats et de partis tous plus ésotériques les uns que les autres... Juste histoire de rigoler, voici ceux d'un arrondissement de Paris, dans le désordre le plus total, avec un petit résumé de l'argumentaire de chacun :

Amaury Derville, du Parti Démocrate Chrétien :

Certes, le nom est trompeur, mais nous ne sommes pas un parti religieux... Oh non alors ! Simplement nous sommes contre l'avort... Pardon, pour le respect de la vie et de la personne humaine, contre les bougn... Pardon, pour retrouver les racines judéo-chrétiennes de l'Europe, contre les péd... Pardon, pour la famille, pour les droits de l'enfant mais contre le droit à l'enfant, pour faire barrage aux gaucho... Pardon, contre un modèle social désastreux basé sur l'assistanat.

Laurent Bolac, de Debout La République :

"L'école, c'est comme tout, c'était mieux avant... Ces petits jeunes, ils ont pas de discipline ! Ah oui, ma bonne dame... Et pis l'Europe, ils nous piquent nos sous avec la crise... Et ya des arabes, ils l'ont dit à la télé ! On en a déjà trop, on va pas encore accepter les turcs, non ? Pis y veulent le droit de vote des arabes, en plus ? Ah lala, il leur faudrait une bonne guerre ! Tiens, je vais voter pour Nicolas Ducon-Feignant... Un garçon si poli avec ses aînés... Il ressemble à mon gendre. En mieux, bien sûr."

Pierre Lévenard, de Lutte Ouvrière :

Vous avez mis Sarkozy dehors pour le remplacer par un autre pantin du capitalisme... Votez pour nous ! Non, en fait c'est pas la peine. De toutes les manières, on s'en fout, on va perdre. Evidemment, puisque les capitalistes nous empêchent de gagner avec leur argent plein de sang ! Et de toutes les manières, c'est tous des pourris... Il faudrait impôser à 120% ceux qui gagnent plus de trois SMICs ! Allez, tous ensemble, tous ensemble... yep !... yep !...

Bernard "I'm so Creepy" Atlan, du Parti des Libertés :

Bonjour les enfants ! Ne vous fiez pas à ma tête de vieux pervers qui dépèce les petites filles après l'école... Je représente une alternative libertaire de droite, pour tenir compte du vote blanc, pour une Europe qu'elle est mieux, libérale mais quand même pas trop, une immigration guère plus mais pas moins, une économie économique... Je mentionne aussi sur mon tract des tas de choses bien, comme les hôpitaux et les écoles. Je ne dis pas ce que je veux faire avec, mais c'est pas grave... C'est la liberté !

Bernard Debré, de l'UMP (Union pour un Mouvement Populaire) :

Bonjour, je suis le frère de Jean-Louis (name dropping gratuit). Je suis vieux, mais je suis vraiment médecin dans un hôpital, je suis aussi un peu dans la politique, et je n'ai encore aucun scandale au cul... On me donnerait le bon dieu sans confession, et je promets de bien m'occuper de vous personnellement. Bon, faut pas vous leurrer non plus, j'ai juste le programme habituel de l'UMP, et avec mes trois boulots, je vais juste me pointer à l'Assemblée une fois l'an pour voter pro-UMP, point barre...

Isabelle Faugeras, de Europe Ecologie Les Verts :

Vous ne me connaissez pas ? Ce n'est pas grave. Je suis contre le nucléaire caca qui fait peur, et je promets le plein emploi pour tous en forçant les gens à poser des éoliennes qui ne marchent pas. Mais ce n'est pas tout ! Je suis soutenue (bon, ok, je me suis fait serrer la main une fois) par Cécile Duflot (la pétasse qui ne peut pas la fermer et bosser comme un vrai ministre), José le faux fermier tractophile, la malheureuse Eva Joly, Noël Mamère, Dany le rouge, la Voynet, bref, toute la clique...

Brigitte Kuster, indépendante (mais de droite quand même, faut pas déconner) :

Vous vous souvenez de moi ? Aux dernière municipales, j'ai été parachutée à la mairie par Françoise de Panafieu. C'est elle que vous aviez élue, mais elle est partie appelée à de plus hautes fonctions que s'occuper de vous, les trous du cul... Vous êtes doublement baisés, parce que je n'ai strictement rien fait du programme, qui de toute façon était le même pour tous les candidats... Aujourd'hui, je suis une sale dissidente de l'UMP, et j'aime ça. Oh oui, frappez moi encore...

Agnès Pannier, du Parti Socialiste :

Bonjour, je me présente, je suis François Hollande le Président de la République Agnès Pannier et je me présente dans votre circonscription au nom du président François Hollande le Président de la République du Parti Socialiste François Hollande le Président de la République, soutenu par François Hollande le Président de la République, et voici mon programme : François Hollande le président de la République. Votez pour moi, la majorité de François Hollande le Président de la République.

Jean Mairey, du Front National :

Surfons tous sur la vague Bleu Marine... Tous des pourris ! Les zétranjé dehors ! La France aux Français ! Des flics partout ! Aux chiottes les banquiers ! Chasse, pêche et biture ! Des écoles où règne la DIZIPLINE ! Les pédés, ras le cul ! Ratonades dans les ghettos ! Des sous pour le petit commerce !... Note : Que ceux qui croient que je caricature lisent les tracts du FN. Je vous jure, c'est exactement ça, je n'invente rien... J'ai juste traduit en argot !

Laurence Petit, du Parti Libéral Démocrate :

Nous sortons de trente ans de promesses non tenues. Moi, je ne suis pas une extrémiste, je veux juste retirer tous les freins du capitalisme et simplifier toutes les lois... Parce que moi, je suis une femme qui en veut, une femme des années 80, une femme Barbara Gourde, une femme qui porte bien le tailleur avec un air de jeune cadre dynamique... La droite explose, et moi aussi je veux une part du gâteau. Parce que je le vaux bien. Vive l'argent, et vive la France.

Martine Le Gall, du Mouvement Démocrate :

La politique, c'est comme une boite de chocolats : Il y a un centre mou au milieu. Soyez sans crainte, avec les (deux) membres de mon parti, je vais prendre des mesures économiquement de droite, mais je vais quand même réglementer comme la gauche. Je vais préserver notre modèle social basé sur les cotisations, tout en allégeant les impôts, notamment pour les entreprises. Je vais planter des radis pour récolter des choux. Je vais me laisser pousser des ailes et aller au pays de Candy.

Fabienne Dos Santos, du Front de Gauche :

Comme il n'y a plus de femmes de ménages de nos jours, je me reconvertis en candidate pour rire (aucune chance d'être élue) avec le soutien du marxiste de salon, Jean-Luc Mélenchon... Qui est en ce moment occupé à Hénin-Beaumont pour se persuader qu'il est encore en vie politiquement. Ils doivent l'avoir mauvaise, là-bas, d'ailleurs. Je veux dire ce scrutin, c'est un peu "Alors, vous êtes un staliniste pratiquant ou un sale facho ? Hein ? Répondez ! Alors, hitlérien ou hippie ?"...

Bidule, de l'Alliance :

Salut les gars... Mon nom n'est pas marqué sur le tract, mais on s'en fout, personne ne votera pour moi. Mon parti, c'est les écolos new-age holistiques aux idées basées sur l'ignorance totale et volontaire de toute forme de science. Vive le bio, vive le végétalisme, à bas les téléphones portables, à bas les vaccins, à bas les tests sur les animaux, à bas tous les produits chimiques ! D'ailleurs, le théoricien fondateur de notre parti au nom genre Star Wars n'est autre que ce grand génie, Francis Lalanne.

Anonymous, du Parti Pirate :

(top générique) Salut... C'est ton premier scrutin ? Tu veux télécharger de la musique et des jeux gratuits ? Tu as peur de la loi Hadopi même si elle est complètement inefficace et mal conçue ? N'aie pas peur... J'ai pas de tracts pour tout le monde, car je suis un Anonymous 1337 d'Internet... Trop geek ! Mon programme ? Rien que la culture geek et la liberté informatique, parce que ton abonnement internet et ta connexion sont les sujets les plus importants en France... Non... Au MONDE !

Machin, de l'Alliance Royale :

Avec un Roy, seul autocrate éclairé et sacré à la tête de notre beau pays, il est évident que nos libertés seront mieux garanties et même respectées que par des gens que nous élisons pour nous servir ! Ainsi nous reviendrons à cet âge d'or où l'avortement était interdit, ou l'on pouvait mettre son aîné dans les bonnes écoles chrétiennes, où la femme était au foyer avec ses sept enfants, et où la garde royale faisait vraiment respecter la loi au fil de l'épée. Allons, votez pour moi, vil manant !

Marie-Laure Bach, "candidate de proximité" :

Il faut que les gens croient dans leur rêve. Il faut Vivre l'Expérience... Amplifions l'être et favorisons l'émergence de projets. La créativité doit nous aider à nous débarrasser des thétans. Les initiatives gagnant/gagnant sont le quotidien de proximité, autrement dit le Lien. Je mettrai au centre de ma réflexion l'inter et intra équitabilité du champ des Possibles, pour que chacun accède à sa réalité environnementale et la compréhension de son Développement Désirable en bonne intelligence émotionnelle. Ommmmmm...

C'est tout pour cet arrondissement... Mais il y a beaucoup d'autres partis tous plus drôles les uns que les autres... N'hésitez pas à envoyer les vôtres en commentaire !

J'ai peut-être pleuré en allant voter, mais je pense que ces quelques larmes valaient bien la crise de rire que je me suis tapé en lisant tout ça... Pas vous ?

party