Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il se trouve que j'ai fait des études d'Histoire. C'est fascinant, l'Histoire, de même que la Pré-Histoire, et l'Archéologie (la petite sœur sans qui elles ne seraient pas là où elles en sont aujourd'hui)... Grâce à ces disciplines, on peut savoir, avec un luxe de détails qu'on n'espérait pas il y a seulement un siècle, comment vivaient les gens et ce qui s'est passé à des époques extrêmement reculées.

Tiens, par exemple, prenons un jour, comme ça, au hasard, il y a très longtemps... Disons, au Néolithique tardif.

Ce jour-là, les Kourganes (ce qu'on appelle un peuple Proto-Indo-Européen) sont déjà un peuple ancien, et parlent une langue apparentée à la plupart des langues occidentales d'aujourd'hui. Cette peuplade fait le lien entre les Aryens de l'Inde, les Dravidiens, et la plupart des tribus barbares d'Europe à l'époque... Parmi les premiers à avoir domestiqué le cheval, ils vivent déjà dans des cités fortifiées construites sur les steppes de la Russie actuelle.

Certaines de ces villes ont des centaines d'habitations creusées et construites à flanc de montagne, à des endroits aisément défendables. Ils se protègent, eux et leurs animaux, des intempéries et des invasions (si tant est qu'on veuille envahir un peuple aussi terrible), mais surtout des raids de leurs frères, les autres Kourganes... Car ce sont eux-mêmes des envahisseurs qui iront un jour piller jusqu'en Irlande...

D'ailleurs, le même jour, en Irlande, on construit de grandes tombes mégalithiques aux superbes menhirs et pierres gravées, des tertres qui parsèment aujourd'hui le paysage de cette belle île... Ce peuple d'Irlande a construit des forteresses en haut des falaises, et sait depuis longtemps brasser la bière (oui, même à l'Age de Pierre, la bière et le vin étaient non seulement connus, mais aussi commercialisés dans la majeure partie du monde connu des humains)...

En ce qui concerne ce jour particulier, cependant, les druides du coin commencent à se dire "tiens, ce serait bien si on avait des sanctuaires plus gros et plus jolis que les quelques pierres levées et les chaussées en bois qu'on fait actuellement"... Ces cairns en projet sont connus aujourd'hui sous les noms de Callanish, Stonehenge, Carnac, et d'autres. Les peuples des îles britanniques viennent par ailleurs d'adopter le fermage, forme d'agriculture déjà bien établie dans le reste de l'Europe...

En Europe, ce jour là, cela fait des dizaines de milliers d'années que les hommes dit "de Cro-Magnon" (nous, les hommes "modernes") ont remplacé ou "absorbé" les hommes dits "de Neandertal"... Ils ont depuis longtemps abandonné leurs monuments, peintures rupestres et huttes de bois (nos archéologues les ont retrouvées), et les terribles ours géants et fauves féroces de l'Europe préhistorique ont été chassés ou tués durant les douzaines de siècles qui se sont passés.

En ce jour du néolithique, les gens peuvent à juste titre se dire que les légendes de leurs ancêtres sont bien loin derrière eux... Comme le monde a changé ! Leur existence est confortable, loin des froids étés glaciaires de leurs aïeux. Ils n'ont pas vraiment de forme de gouvernement, et vénèrent une tripotée de dieux mineurs, ainsi qu'une imaginaire dame obèse qu'ils n'arrêtent pas de sculpter, généralement considérée comme la Mère de la Terre.

Oui, en Europe, la vie est beaucoup plus sûre qu'avant, centrée sur le foyer et la ferme... Ce jour-là, la nouvelle technologie du moment (elle vient d'être inventée), c'est la houe en bois durci... Avec ça, et les autres instruments du même genre, on peut dire adieu aux mauvaises herbes ! De plus, si certains, en Grèce et en Italie, trouvent encore les cavernes pratiques pour se loger, ils ne vivent pas comme des primitifs : Ils cultivent des fermes, et cuisent et peignent des poteries.

Ailleurs, de longues maisons et halles de pierre sont érigées un peu partout... Ce modèle a du succès, de la Pologne jusqu'en Scandinavie, et même dans les îles Britanniques, dont on vient de parler. Cela fait longtemps que l'on construit des nécropoles et des temples en pierres, comme en atteste celle trouvée à Malte, déjà ancienne au jour qui nous occupe. En bref, partout en Europe, des cultures et des sociétés diverses et pittoresques sont déjà développées, et continuent sur leur lancée.

Mais ce n'est pas tout...

Ce jour là, loin à l'Est, en Amérique, les peuplades tribales vivent exactement comme depuis une centaine de générations... Bien qu'ils se soient adaptés au fait que les félins gigantesques, les mammouths et les chevaux aient disparu, principalement à cause de la chasse pratiquée par leurs ancêtres des cavernes. Plus éclairées, les nouvelles tribus chassent du plus petit gibier, et ils en chassent moins, gérant les ressources à leur disposition.

En ce jour, les tribus du Nord pêchent et gaulent des noix et des fruits, vivant dans des huttes de chaume assez frustes... Mais, ils construiront bientôt de fières cités de pierre, que l'homme blanc ne verra jamais autrement que par leurs ruines. Coupés du reste du monde depuis 4000 ans environ, ces peuplades sont évidemment un peu en retard par rapport à celles du "vieux continent", comme nous le verrons plus loin.

Cependant, ce même jour (ou à peu près), une culture plus avancée de fait jour au Sud, sous des cieux plus cléments. Dans ce qu'on appellera plus tard le Mexique, des fermiers experts ont déjà sélectionné une nouvelle race de maïs qui restera la denrée de base de ce continent pendant des milliers d'années ! Cela fait bien longtemps que leurs ancêtres ont émigré d'Asie en passant par le détroit de Béring...

Pourtant, sur un île encore très froide près du Kamchatka, survivent encore les derniers représentants de ce qui fut jadis la proie la plus majestueuse de l'espèce humaine... Le Mammouth. Prisonniers ici depuis la fin de la dernière glaciation et la montée des eaux qui s'en est suivie, ils seront protégés sur cette île jusqu'à leur extinction finale. Mais cela n'arrivera que bien après le jour qui nous occupe, vers -1700, époque où remonte les premiers calendriers des Romains pré-républicains.

Au Sud de cette île, ce jour là, comme depuis 6000 ans environ, des artisans experts du Japon actuel modèlent leur superbes poteries de style Jomon, inspirées par les artisans chinois qui font ce genre de chose depuis encore plus longtemps. Ces potiers sont des cousins des peuplades d'Amérique, mais la technologie du vieux Monde a dépassé celle du Nouveau, principalement à cause de la prospérité amenée par l'adoption généralisée de l'agriculture... Et du commerce international !

Ce jour-là, d'ailleurs, des pêcheurs venus d'Australasie naviguent pleins d'espoir vers l'île de Formose (Taïwan) qui sera leur nouvelle demeure... Ils viennent d'Indonésie et d'Océanie, mais toutes les peuplades de ces îles ne sont pas parties. Cependant, le jour dont nous parlons, peu de gens vivent dans les îles du pacifique, y compris la Nouvelle Zélande, qui est encore le royaume des "Moas", ou Dinornithidae

Ce sont de gros oiseaux non volants, qui ne disparaîtront que 400 ans après l'arrivée des peuplades Maories sur ces îles... Mais ça, c'est encore bien loin ! Pour l'instant, leur prédateur principal est le plus gros aigle que le monde ait connu... Leurs voisins d'Australie, les Aborigènes, sont, à l'instar des Américains, complètement coupés du "marché commun" du reste du monde depuis longtemps.

Mais ils vivaient déjà en Australie depuis plus longtemps que les légendes d'aucun peuple ne s'en souviennent... En Australie aussi, les "grosses saloperies" ont disparues : les varans géants mangeurs d'hommes se sont éteints, chassés par les hommes rusés qui refusaient de leur servir de repas, et ne survivent que sous la forme de varans de Komodo sur des îles éloignées. Ce ne sont pas des dinosaures, simplement de très gros reptiles.

Que voit-on si l'on revient vers l'Asie ?

Cette semaine, ou à peu de choses près, les premiers immigrants Malais sont arrivés sur l'île de Java et l'ont trouvée à leur goût. Les Pithécanthropes de ce qui s'appellera plus tard l'Indonésie sont, au jour dont on parle, complètement oubliés depuis longtemps... La race des "petits hommes" d'Indonésie, si elle fut réelle, n'existe plus que dans les légendes des peuples locaux, et encore, pas pour longtemps.

Cependant, les légendes que l'Inde abrite en ce jour vont résister à l'épreuve du temps ! Les cultures Ariennes et Indiennes sont encore très proches, et partagent nombre de valeurs, éléments de langages et traditions... Même si leur écriture se limite encore à des pétroglyphes et des pictogrammes, inventions qui datent déjà de nombreux siècles, ils composent actuellement les premières strophes du légendaire Rig-Véda...

Il s'agit rien moins que de la base de l'hindouisme, la plus vieille religion organisée encore active au monde... Base de tant de cultures, et tant de religions, y compris occidentales, même si c'est à leur corps défendant le plus souvent. A titre indicatif, l'île de Ceylan (le Sri Lanka actuel) est encore reliée par un mince bras de terre, le "pont de Rama", au sous-continent Indien... Voilà qui alimentera les légendes pendant encore un bon bout de temps !

Et que se passe-t-il en Afrique ce jour-là ? Il faut savoir que l'Afrique est notre patrie à tous, puisque notre espèce est née sur ce continent; cela fait donc un sacré bout de temps qu'on l'habite... En bien, près de 60000 ans (oui, SOIXANTE MILLE ANS plus tôt) avant ce jour-là sont nées les bases de l'art, de la géométrie et des mathématiques. C'est à dire vingt-mille ans avant que ces concepts ne se développent où que ce soit, ailleurs sur Terre.

Mais ce jour-là, en Afrique, de très nombreuses cultures riches et bien établies prospèrent et mènent leurs affaires comme d'habitude... C'est à dire que certaines envoient leurs marchandises par galère par le fleuve vers la grande ville de Naqada, où il y a un véritable gouvernement officiel : Ici, les hommes sont gouvernés non par des chefs tribaux, mais par des Rois ! Pour l'instant, l'Afrique du Nord est prospère, et le sera encore 800 ans environ, date à laquelle le climat va se désertifier.

Cependant, pour ce qui ets du jour en question, le Sahara et l'Arabie sont encore une terre fertile et verte, et l'on peut y trouver les sociétés les plus avancées de la planète ! Durant ces années là, en Syrie, se sont ouvertes de grands fours industriels, pour cuire des poteries produites en masse... Et les Obéïdes, Sémites des pâturages d'Arabie, viennent de fonder un village qui deviendra, dans quelques temps, la grande cité d'Ur.

Là, en ce jour, des sociétés avancées aux systèmes politiques complexes se sont formées sur les berges du Tigre et de l'Euphrate, et ces peuples orgueilleux se sont lancés dans la construction des cités et des monuments les plus ambitieux de tout le monde antique... Des jardins symbolisant leur domination sur la nature, et d'immenses tours en l'honneur des dieux anciens, tels Mardouk et Inanna...

Bien sûr, les Obéïdes ont leurs poteries ornées de façon particulière, comme tout le monde à l'époque... Ces gens utilisent le cuir, et filent la laine aussi bien que le lin grâce à leur dernière invention, le métier à tisser... Qui plus est, ils connaissent déjà la forge des métaux, et échangent toutes sortes de biens sur de grand marchés, probablement les plus grands qu'on ait vu jusqu'à présent !

Ils connaissent l'irrigation et ont construit des digues sur les fleuves et leurs affluents, et, en ce jour, le drainage des marais avance bien. La prochaine récolte de blé et de houblon annonce le pain et la bière à venir, et la viande des bêtes d'élevage viendra agrémenter les repas... On élève aussi les bêtes pour se vêtir, dans cette région et à cette époque. Ailleurs, il arrive que des peuples élèvent quelques bêtes comme animaux de compagnie, ou pour leur lait, mais rien qui n'ait une telle ampleur...

Ce sont  en effet les Obéïdes les premiers à domestiquer et sélectionner d'autres bêtes que les chèvres... A savoir les terribles Aurochs sauvages. C'est parce que ce peuple les a domptés, au début pour ses combats d'arènes, que nous avons aujourd'hui des vaches dociles, descendants plus petits et mieux "gérables", sélectionnés pour la ferme. Le dernier Auroch est mort en captivité en 1627... Mais, au jour qui nous occupe, on ne trouve que très peu de ces bêtes en milieu non sauvage !

L'un des endroits où l'on élève les Aurochs n'est autre que Jéricho, la plus ancienne cité connue. Ce jour là, la cité de Jéricho est et reste habitée de façon continue depuis environ 3000 ans. C'est à Jéricho que les éleveurs commencent à sélectionner les Aurochs pour leur docilité et leur lait, et que les fermiers sélectionnent déjà les races de blé qui seront la base de l'alimentation de toutes les cultures du monde entier, les rendant suffisamment rentables pour faire du pain en bonne quantité...

Oui, en ce jour, l'humanité progresse, et quantités de cultures florissantes se développent, échangent, se font la guerre... Bref, vivent, et ce depuis des milliers d'années... Pas mal de temps sépare ce jour de l'aube de l'espèce humaine. Bien plus, à vrai dire, que le temps qui nous sépare du commencement de noter calendrier, et même bien plus que le temps qui sépare ce jour de la date actuelle...

Nous savons tout cela à cause de nombreuses preuves archéologiques et de procédures de datation scientifique, parce que nous en avons des traces tangibles, pas seulement à cause de textes et de légendes rapportées.

Incidemment, il se trouve que ce jour dont nous parlons, le dimanche 23 octobre 4004 avant Jésus Christ,  est le premier jour de la Création du Monde, c'est à dire le jour où "Dieu se reposa". C'est par un calcul savant sur les générations décrites dans la Bible (largement postérieure au jour en question d'ailleurs) que l'Evêque d'Armagh et Primat d'Irlande, James Ussher, au XVIIe siècle, est arrivé à cette conclusion. Ce résulta est accepté, encore de nos jours, par les Créationnistes de la Terre Jeune.

Ce jour-là, je parie qu'il y en a pas mal qui auraient été surpris d'apprendre que rien n'existait la veille. Je pense qu'ils auraient refusé de croire l'illuminé qui airait fait ce genre de déclarations.

La question est... pourquoi croit-on ce genre d'illuminés aujourd'hui ?

creationism