Le moment est venu à nouveau de parler jeux de rôles... Que ceux qui n'en ont rien à foutre soient assez aimables pour cesser de lire, merci.

Bon, maintenant que nous sommes entre nous, j'imagine que vous vous demandez ce que je peux encore vous donner comme conseils sur ce genre de jeu... J'ai couvert déjà pas mal de choses, de l'improvisation à la conception de scénario jusqu'à la façon d'interpréter vos personnages. Il y a pourtant quelque chose que je n'ai pas traité : Se trouver un groupe de joueurs.

C'est une question qu'on a souvent ressassé parce qu'elle est primordiale à notre passe-temps préféré. Trop de gens abandonnent le jeu de rôles faute de trouver des volontaires, et trop de gens aimeraient bien jouer mais ne trouvent personne pour leur apprendre. Malgré les ressources d'Internet et les nombreuses associations qui peuvent se faire un plaisir d'initier les gens, le jeu de rôles reste un loisir discret.

Le meilleur conseil que je peux vous donner c'est de vous préparer à faire des choses que vous ne feriez pas spontanément...

Allez traîner dans les boutiques. C'est une noble tradition rôliste, traîner dans les boutiques de jeux de rôles. Si vous êtes un rôliste "sérieux", vous le faites déjà... Mais alors il y a des chances pour que vous ayez déjà un groupe. Les boutiques de jeux de rôles, figurines, cartes à collectionner "en dur" (par opposition à la VPC Internet) se démènent pour rester ouvertes, et ne tiennent que grâce aux clients réguliers, passionnés.

Comme les bêtes se retrouvent au point d'eau, les rôlistes se retrouvent dans les boutiques spécialisées, pas seulement pour les nouveautés ou les bonnes affaires... Et, comme pour les animaux, il faut les apprivoiser. Vous n'allez pas trouver un groupe par magie à la première visite. Revenez souvent, devenez familier des lieux... Les habitués se reconnaissent. Alors seulement ils peuvent se parler, et éventuellement convenir de jouer ensemble.

J'ai moi-même récemment trouvé un groupe de joueurs avec un MJ en traînant dans ma boutique préférée... Il se trouve que c'est pour moi l'occasion de tester un système de jeu que je voulais expérimenter depuis pas mal de temps : La dernière édition de Donjons et Dragons. Je ne sais pas comment ça va se passer, j'étais pleinement satisfait par l'édition précédente, mais je ferai au moins une partie pour essayer.

Allez dans une convention ou un salon. Faites-le au moins une fois dans votre vie... Vous y trouverez obligatoirement des gens comme vous, qui sont là "pour voir". On est surpris du nombre de gens qui viennent pour jouer aux tables prévues à cet effet (la preuve, elles sont bondées en permanence), non seulement avec des inconnus qu'ils ne reverront pas, mais... Avec des gens avec lesquels ils jouent régulièrement !

Je suis chaque année du principal salon du jeu de Paris, et j'ai été une fois à la Gen Con de Londres... C'est toujours une expérience sympathique. On n'est pas obligé d'y aller tous les jours, mais c'est un bon état des lieux de notre passe-temps commun, et c'est l'occasion de tester de nouveaux jeux, de rencontrer d'autres gens, de voir d'autres façons de jouer... Bref, de s'enrichir en comparant ses notes.

C'est un bon moyen de découvrir de nouveaux jeux, mais aussi de rencontrer des joueurs et des MJ qui habitent dans votre coin et partagent les mêmes goûts. Si vous habitez Paris ou sa banlieue, il y a actuellement un Monde du Jeu chaque année à la Porte de Versailles,  et de nombreuses autres manifestations sont organisées partout en France (Goblin-night-fever de Clermont, Asmodays, Uchroniales de Nantes, Salon des jeux de Cannes...).

Parlez aux gens. Jouer, particulièrement aux jeux de rôles, est une pratique intrinsèquement sociale. Des gens vont donc vouloir vous expliquer ce à quoi ils jouent dés lors qu'ils savent que vous êtes intéressé. Conclusion logique : Faites-le leur savoir ! N'ayez pas peur de vous présenter et de leur dire ce que vous cherchez. D'une manière générale, chacun aime parler de SON jeu, SA campagne, SON perso...

Et vous trouverez des rôlistes partout, y compris au travail, à la fac, à la boulangerie... Soyez poli : N'interrompez pas une partie en cours, guettez les occasions de vous introduire dans la conversation, faites montre d'un certain intérêt (de préférence non feint, sinon je ne vois pas ce que vous foutez là...) quant à leurs activités, et soyez clair quant à vos intentions. Vous cherchez des joueurs et/ou un MJ, dites-le, comme ça il n'y aura pas d'ambigüité.

Le jeu de rôles est un passe-temps à la réputation mystérieuse pour le grand public, qui pense souvent à des jeunes gens qui crapahutent en costume d'elfe dans la forêt, ou ne connait le jeu de rôles que par le jeu vidéo, ou de vieilles idées reçues sulfureuses du genre "c'est un truc sataniste"... Aussi, les joueurs de jeux de rôles ont l'habitude de ne pas être trop expansifs auprès des "non-rôlistes". C'est un tort... Manifestez-vous !

Cherchez sur Internet. Il y a en ce moment pas mal de forums créés par des groupes de rôlistes pour les rôlistes, et de nombreux sites (même en France) proposent même à des groupes ou des joueurs de publier des annonces... La FFJDR, Fédération Française de Jeu de Rôle, dispose d'un forum qui peut vous aider. Opale, la communauté rôliste de Paris, est un forum justement destiné à ce genre de recherches.

Mieux encore : De nos jours, beaucoup de forums de discussion et de sites de rencontres ou de réseaux sociaux aux sujets les plus variés permettent aux membres (qui ont déjà des intérêts communs) de créer des groupes et de se rassembler par goûts... Il n'y a pas que Facebook. Même Craigslist, en Amérique, a une rubrique RPG. Et Zelink, le réseau social gay et lesbien, accueille un groupe de rôlistes appelé Zeu-de-rôles !

Je le sais, parce que j'en fais partie. je suis membre de la FFJDR et du fameux groupe Zelink... Peu actif en ce moment, il est vrai, mais qui m'a permis de trouver un groupe de joueurs tout à fait sympathique. Je suis d'ailleurs toujours prêt à jouer, faire jouer, ou au moins à en discuter... J'habite Paris, n'hésitez pas : Contactez-moi par e-mail si vous êtes motivé. Mais surtout...

Ne le prenez pas mal... Parfois, on va vous dire non. De nombreux groupes ont tout ce dont ils ont besoin, sont déjà trop nombreux ou presque, ou ne veulent tout simplement pas inclure d'élément extérieur. C'est frustrant, mais c'est comme ça. Le mieux que vous puissiez faire, alors, est de laisser vos coordonnées pour qu'on vous contacte si jamais un siège se libère...

Autre possibilité : Vous pouvez tenter de "débaucher" un ou deux joueurs du groupe... Mais attention, il est possible que cela soit mal pris. Si, techniquement, jouer plusieurs parties en parallèle dans des groupes différents n'est pas incompatible, gardez à l'esprit qu'il n'y a qu'un nombre limité d'occasions de jeu dans l'emploi du temps de chacun... Et que si le reste du groupe peut être possessif avec les joueurs "transfuges".

Quoi qu'il en soit, vous ne trouverez pas votre groupe idéal et régulier au premier essai. Entre les différences d'emplois du temps, les incompatibilités d'humeurs, les gens qui ne jouent pas aux mêmes jeux ou pas de la même façon, ou les gens qui s'aperçoivent que finalement le jeu de rôle n'est pas pour eux ( ça arrive, il n'y a rien de mal à ça)... Il faut persévérer. Il y a sans doute quelque chose que vous n'avez pas encore essayé.

Ayez la bougeotte. Je ne parle pas de vacances à Bali ou à Katmandou, même si ça peut être très agréable... Mais, il faut bien le dire, les rôlistes sont souvent séparés par de grandes distances, surtout en dehors des grandes villes. Il n'est pas rare qu'au moins un membre d'un groupe doive se taper un trajet de plus d'une heure pour rejoindre la table de jeu, même pour une table parisienne.

C'est le cas pour certains joueurs de ma table, et je suis enclin à penser qu'ils font le voyage parce qu'ils s'amusent bien, à chaque fois. Tout ce qu'il faut, c'est bien planifier ses séances et choisir un lieu de réunion qui ne soit pas trop excentré. Tout le monde a des problèmes d'emploi du temps et des impondérables (les joueurs ont une vie ne dehors du jeu de rôles...), c'est dur à gérer, mais c'est pareil pour tous les autres hobbys.

Cela peut être difficile à croire, mais les rôlistes ruraux sont bien obligés, souvent, de jouer à une ou deux heures de voiture de chez eux... Il se peut que vous-même ayez à accomplir un tel pèlerinage, aussi ne regimbez pas. J'ai connu des gens qui habitaient à trois heures de train de leur fac, et qui y allaient quand même chaque matin sans même avoir envie... C'est plus facile de motiver un rôliste pour qu'il se déplace une fois par semaine !

La joie de recevoir... L'une des choses les plus dures à trouver pour beaucoup de rôlistes, particulièrement avec un nouveau groupe, c'est un lieu de rencontre. Si vous en êtes encore à "chercher" l'équilibre de votre groupe, à mettre en place les parties et à décider qui va jouer ou pas et quand, il est vital que vous résolviez cette question en priorité... Aussi, soyez prêt à organiser les parties chez-vous.

Vous n'avez pas besoin d'être le MJ, mais si vous offrez de recevoir, vous aurez une place à la table et vous soulagerez tout le monde. Même si vous habitez avec vos parents ou que votre studio n'est  qu'une cellule monacale améliorée, un espace confiné plein d'amis vaut mieux que pas de partie du tout. Au moins, invitez tout le monde chez-vous pour créer les personnages, et voyez si l'idée de se réunir chez-vous leur plaît.

La seule chose qu'il faut éviter un tant soit peu lorsqu'on sélectionne un lieu où jouer, ce sont les distractions et le bruit. Le jeu de rôle, même sans musique d'ambiance, nécessite un minimum de concentration de la part des intervenants... Evitez donc les maisons bruyantes et pleines d'enfants ou de chats turbulents, les heures où des ouvriers font des travaux à côté... Et évitez de jouer au café, même s'il y a des banquettes !

Jouez à des jeux que vous ne connaissez pas. Les joueurs que vous rencontrerez ne seront pas forcément fan de votre jeu préféré, Buffy RPG ou Rolemaster... Le jeu de rôle est quelque chose de très idiosyncrasique. Chaque MJ a son système favori, son univers de jeu chéri... Et il se peut que vous n'en ayez jamais entendu parler. Ne snobez pas pour autant tout un groupe ou une occasion de jouer : La découverte peut être intéressante.

C'est de cette façon que j'ai découvert Shadowrun, un jeu dont le système me semble beaucoup trop compliqué pour pas grand chose et dont l'univers me semble carcéral par certains côtés... Mais c'était prometteur, et, de fait, je m'amuse bien lors des parties que nous jouons. Moralité : Ne laissez pas quelques détails agaçants vous gâcher la partie ou vous empêcher de jouer, à moins que cela ne soit rédhibitoire.

Même si ça ne vous tente pas a priori, essayez une seule fois, on ne sait jamais... Si ça vous plaît, alors vous aurez gagné une nouvelle corde à votre arc. Même si ça ne vous plaît pas, que c'est une expérience horriblement ennuyeuse, vous aurez gagné des amis avec qui jouer, et vous pourrez toujours proposer au groupe de jouer à quelque chose qui vous plaît... A condition de les laisser jouer à leur jeu aussi. Auquel cas...

Soyez prêt à devenir MJ. Bon, ça ne vous branche pas particulièrement. Ou peut-être que vous en avez marre de jouer constamment le rôle du MJ et que vous voudriez bien jouer. Ou peut-être que vous en vous sentez pas à la hauteur parce que vous connaissez mal le jeu. C'est justement pour ces raisons qu'il n'y a , généralement, pas assez de MJ pour tout le monde.

Le manque de MJ a brisé plus d'un groupe... Devenir MJ, en revanche, peut vous permettre de former un groupe autour de vous, et, encore mieux, d'initier de nouveaux joueurs qui deviendront des réguliers à voter table ! Essayez pour commencer avec un jeu que vous aimez, celui que vous connaissez le mieux... Peut-être avec un scénario court et simple. Si vous n'aimez toujours pas, peut-être que quelqu'un d'autre voudra essayer !

C'est comme ça que je suis devenu maître de jeu. Par nécessité. Oh, j'ai bien tenté de faire mes propres scénarii quand j'étais petit (je joue depuis longtemps...) mais ça n'allait jamais très loin, et chacun savait que je ne serais jamais le MJ principal de mon groupe. Je n'avais aucune motivation à l'être. En revanche, dés lors que j'ai dû trouver d'autres joueurs et en initier, je me suis grandement amélioré (et bien plus amusé) dans ce rôle.

Soyez prêt à devenir joueur. A l'inverse, si vous trouvez un groupe qui a déjà un MJ, ne crachez pas dans la soupe... Devenez joueur, même si vous avez envie de maîtriser. Vos idées, votre campagne, votre jeu, votre marotte, tout ça peut attendre quelques séances... Le temps que vous appreniez à connaître votre nouveau groupe. C'est probablement eux que vous ferez jouer par la suite, lorsque vous le leur proposerez, alors c'est important.

En dépit d'une certaine pénurie de MJ, il arrive bien souvent que quelqu'un qui cherche un groupe de rôlistes en trouve un tout formé, complet, avec MJ et joueurs assortis. Les rôlistes sont en effet rarement des électrons libres, et il est plus facile de les trouver déjà en groupe que de les collectionner un à un pendant des mois, pièces rapportées qui ne fonctionneront par forcément très bien ensemble.

Ce n'est pas un problème que j'ai souvent, mais il m'est arrivé de proposer de maîtriser un scénario de l'Appel de Cthulhu (jeu d'horreur lovecraftienne bien connu) à ma table... Ma proposition est tombée à l'eau. Il n'y a pas eu de "non" définitif, mais, il est clair que chacun des autres joueurs préfère son MJ attitré, celui qui nous a tous déjà fait jouer ensemble. Le groupe habitué à un style de jeu se méfie du changement... C'est ainsi.

Préparez-vous à jouer avec LA CHOSE. Eh oui, c'est dur, mais il le faut. Presque tous les groupes en ont au moins un exemplaire... Un fan baveux, avec des tics, un tricheur, quelqu'un de soupe-au-lait... Bref, quelqu'un de totalement INCOMPATIBLE avec vous. C'est peut-être même quelqu'un qui tire le groupe en arrière, qui, n'ayons pas peur des mots, emmerde tout le monde et gâche la partie plus souvent qu'à son tour.

C'est souvent quelqu'un qui est là depuis la création du groupe, ou un ami de longue date du MJ, ou la petite amie d'un des joueurs, ou celui qui accueille la partie chez-lui... Peut-être qu'il n'était d'abord qu'un désagrément mineur mais qu'il s'est incrusté, a grossi, et que plus personne ne sait quoi lui dire... Si vous ne pouvez pas vous en débarrasser, faites avec. Le jeu de rôle attire des caractères... disons, particuliers. C'est comme ça.

Il peut s'agir d'une simple incompatibilité d'humeur, auquel cas il n'est pas difficile (habituellement) de s'arranger pour éviter les séances où il est là... Sauf s'il est de toutes les séances. C'est plus facile si c'est vous le MJ, parce que c'est alors votre tâche de le prendre à part et de lui dire quand il gâche le plaisir des autres... Mais cela n'est pas facile quand même, parce qu'on peut vous accuser d'être biaisé.

Dernier conseil... Ecrémez. Comme on vient de le voir, tout le monde ne peut pas jouer avec tout le monde. C'est difficile à admettre, mais tous les styles de jeu ne sont pas compatibles, parmi les joueurs comme entre joueurs et MJ. Ce problème est rendu plus prégnant par le fait même que la plupart des rôlistes commencent jeune, ou sont de gros geeks, et sont souvent émotionnellement... investis dans leur jeu.

OK, beaucoup sont immatures. Pourtant, que faire lorsqu'un joueur gâche le plaisir des autres ? Pire encore, que faire lorsque c'est vous ? Eh bien, il faut faire, vous, preuve de maturité et admettre vos torts, ou être suffisamment poli pour pointer du doigt ce qui semble ne pas coller sans être agressif, ni claquer la porte au nez de tout le groupe. Encore une fois, c'est plus facile si vous êtes le MJ, parce que c'est votre travail...

Dans tous les cas, prenez la personne à part et parlez-en, ainsi qu'au reste du groupe. Faites ça de manière ouverte et sans rancune, il n'y a rien de pire pour quelqu'un de constater que l'on "complote" dans son dos pour l'évincer. Et peu de gens le méritent. Enfin... Si vous constatez que le groupe fonctionne mieux sans vous, que c'est vous la source de désaccord, reconnaissez-le et quittez cette table... Avant de vous aliéner vos amis.

Qui sait, si on change de jeu, ou si vous changez de rôle, ça sera peut-être différent.

r_listes