L'autre jour dans le métro, j'ai vu quelque chose d'original. D'habitude, sur la ligne 7, il y a toujours un ou deux (ou trois, ou plus...) mendiants qui tendent la main pour qu'on fasse pareil, mais avec des sous dedans. C'est, comme qui dirait, le paysage habituel : Donne qui peut, donne qui veut. Je ne blâmerai personne de donner une pièce ici ou là, mais je ne me fais pas d'illusion sur la portée de ce geste.

Comme disait cet imbécile de Samuel Johnson, qui avait parfois raison quand même entre deux définitions, "Il est fort triste de se dire que l'on pourrait donner cinq cents livres par an aux gens qui vous importunent dans la rue, sans pour autant faire le moindre bien." Et cinq cents livres, à son époque, c'était une somme. Mais revenons au spectacle inhabituel de la ligne 7...

Entre dans la rame une petite femme mince habillée entièrement en camouflage façon guérillero ou FARC (je n'ose dire "fatigue chic", c'est so 2006...), le visage masqué par des lunettes noires, une casquette communiste et un foulard qui, à défaut d'être islamique, fait très bandana de bandit mexicain. Et de prononcer un discours anar, poing levé, que n'auraient renié ni Besancenot ni les soixante-huitards attardés qui y croient encore.

Bon, c'était quand même décousu, mais ça débutait bien : "S'il est vrai que le gouvernement qui gouverne le moins est le gouvernement qui gouverne le mieux, alors le gouvernement parfait est celui qui ne gouverne pas du tout..." disait-elle. Et de surenchérir avec "Tous les gouvernements se valent", et que ce sont tous des affreux, des pourris, et blablabla et blablabla... Bref, les phrases clé et citations anar à peine déformées.

Je ne suis pas d'accord du tout, hein, mais ça venait du cœur, c'était engagé, et c'était bien éloigné de la veulerie habituelle ou de la musique de merde qu'on subit trop souvent. Et puis elle a tout gâché. Oh, pas en demandant des pièces... Parce que ça, c'était couru d'avance, hein. Non, elle a tout gâché à la fin en lançant, pendant qu'elle passait parmi les voyageurs pour récolter la petite monnaie... "Dieu vous protège".

"Dieu vous protège". Pour une anar, ça fait tache, hein ! Ni dieu, ni maître, mais quand même un dieu, et donc un maître ! Déjà que le discours anarchiste (autogestion, abolition du gouvernement et quantité d'autres choses de la même eau) est plutôt incohérent, voire naïf et stupide... Là, elle n'est même pas capable d'être cohérente avec ce discours, la pauvre fille ! C'est bien dommage pour elle.

Je n'ai rien donné, bien sûr, mais je n'aurais rien donné de toutes les manières. Mais ça n'a aucun rapport avec la choucroute... Oui parce que du reste, la première absurdité qui "gâchait le truc", elle était dans sa première phrase, sophisme débile basé sur un postulat bancal. Sa deuxième phrase n'était pas mal non plus... pour mémoire, c'était "Tous les gouvernements se valent (dans l'exploitation du peuple)". Je résume.

Ben voyons. Tous les gouvernements se valent ? Quelle blague !

Je réalise que la France a des problèmes, et que, sur beaucoup de points, elle pourrait être mieux gouvernée... Mais le tableau n'est pas si noir ! Nous avons des extrémistes, oui, et de tous les bords... Mais, en France, nous les prenons/voyons au pire comme une menace minoritaire, au mieux comme des petits comiques ! Les gens ont, en majorité, assez de jugeote pour se dire qu'il y a danger.

Tout le monde ne réagit pas à toutes les agressions et propos homophobes ou racistes... Mais les minorités ont la loi pour elles, et ça vaut largement mieux que, disons, l'Iran ou l'Arabie Saoudite, pays qui lapident ou décapitent les apostats et les homosexuels ! Quand le Pape fait une énième annonce homophobe ou qui met de l'huile sur le feu, non seulement les élus s'insurgent, mais on va jusqu'à émettre une protestation officielle !

Quand quelqu'un dit que tous les gouvernements se valent, que toutes les cultures se valent, que ce soit dans l'anathème (au nom de l'anarchisme) ou dans la palme (au nom du relativisme culturel, par exemple), du coup, c'est moi qui m'insurge. Je pense sincèrement que les valeurs de la société occidentale sont meilleures que les autres. On a encore du chemin à faire, mais on en est plus loin que les autres, c'est pour moi une certitude.

Déjà parce que nous tolérons les autres cultures et que nous essayons même de voir s'ils ne font pas certaines choses mieux que nous... Il en va de même pour nos gouvernements, qui n'hésitent pas à s'entraider ou à s'inspirer les uns les autres. Autre preuve flagrante du fait que nous soyons mieux lotis que les autres : Nous avons appris à ignorer les intégristes et les chefs des religions archaïques.

Vous voyez, certains pays, quand leur leader religieux crie à la fatwa, eh bien... ils le font ! Chez nous, quand le pape nous dit "pas de sexe avant le mariage"... ou "A bas la capote"... Eh bien la plupart des gens, MÊME catholiques, trouvent ça simplement... Pittoresque ! Pas mal de gens, même ceux qui font des pèlerinages et vont à la messe, considèrent le Pape comme un animal dans un zoo...

Joli à voir, rare, peut-être même en voie de disparition et incapable de se reproduire, qui mérite le respect, qui intimide un peu, mais pas franchement un mec qu'on a envie de rejoindre dans la cage pour vivre comme lui. Bon, moi je le considèrerais plutôt comme le chef d'une sale espèce nuisible encore trop nombreuse pour qu'on arrête de passer l'insecticide, mais vous voyez bien où je veux en venir...

Et pour les gouvernements, c'est pareil : En dépit du fait que le peuple reste aisément manipulable, nous avons développé un certain scepticisme face à nos gouvernants, qui n'a pas vraiment l'air de mise dans pas mal de pays. Il n'y a qu'à voir la levée de bouclier quand le nain de l'Elysée veut faire faire quelque chose aux français. Plus important : une telle levée de boucliers est autorisée, par chez-nous. Ailleurs, non.

Serais-je raciste ? Ou, du moins, serais-je plein de préjugés envers les autres pays ?

Eh bien... Je ne préjuge pas. Je juge. Quiconque a deux sous d'honnêteté intellectuelle admettra d'ailleurs qu'il en fait autant, même s'il se retient de donner son jugement, sur tous les autres pays du monde, toutes les autres cultures. Je ne dis pas que je suis infaillible, mais il y a quand même des choses qui sont objectivement meilleures que d'autres, plus respectueuses de la vie, de la liberté, du potentiel de chacun...

Je pose le principe, peut-être audacieux, que des choses comme décapiter ou lapider en public, exciser les femmes, les cacher sous une burqa, interdire à toute une catégorie de population d'aller à l'école, d'avoir un emploi, d'avoir les mêmes droits que les autres... Tout ça, c'est le signe que, question civilisation, le pays, le peuple ou le gouvernement qui les autorise est à la traîne.

Les interdits alimentaires stupides, les guerres de religion, les milices enragées qui tondent les gens ou chassent les sorciers... Ce n'est pas que ce soit "mal"... C'est juste que c'est honteux et arriéré d'encore faire ce genre de choses quand on est un humain du XXIe siècle qui se prétend raisonnablement éclairé. C'est le genre de choses qui mérite une Révolution, une Renaissance, des Lumières, ou quelque chose de similaire.

Je ne dis pas que les autres pays n'ont pas certaines choses à nous apprendre, je ne dis pas qu'on ne peut pas s'enrichir mutuellement, et je suis loin de vouloir dire que les êtres humains qui vivent ailleurs méritent moins de respect que ceux qui vivent ici (déjà que ceux qui vivent ici n'en méritent pas beaucoup, à mon avis)... Mais quand même. Les valeurs de la civilisation occidentale ne sont pas simplement "différentes".

Elles sont meilleures. Je sais que ça va en faire se hérisser plus d'un, chez les tenants du multiculturalisme...

Mais enfin, MERDE... La République et le règne de la loi, c'est meilleur ou c'est moins bien que la dictature d'un généralissime ? La protection des minorités, c'est moins bien que leur oppression ? L'égalité des sexes, c'est moins bien que l'iniquité ? La liberté d'expression, c'est moins bien qu'exécuter les gens pour avoir écrit un tract ? Le droit de vote, c'est moins bien que la monarchie absolue de droit divin ?

Et la liberté de conscience, de croyance, celle qui permet justement à tout ce beau monde de vénérer le dieu qu'il souhaite en dépit de son absence, et de se sentir offensé par ceux qui les critiquent jusqu'à pouvoir les attaquer en justice... Qui permet de se défendre contre ceux qui leur lancent des cailloux, réels ou métaphoriques,  parce qu'ils ont une religion différente, et vice-versa ? Qui permet d'avoir un discours anar dans le métro ?

Cette médaille au si obscur revers qu'est la liberté de conscience et la laïcité de l'état, ne vaut-elle pas mieux, en définitive, que la religion d'état d'une théocratie ou la ligne d'un parti unique? Ben si. Complètement. Et personne ne me dira le contraire. Ne soyons pas si tolérants que l'on tolère l'intolérance; et, sous prétexte d'être tournés vers l'extérieur, n'oublions pas que l'herbe est parfois plus verte dans notre propre jardin.

Mais je m'emporte... Ah, bah. C'est sain, parfois...

place_de_la_R_publique