En cette période d’alarmisme médiatique, la propagande de la grippe A est passée à la vitesse supérieure… On nous parle des mutations inquiétantes du Virus H1N1 un peu partout, des prévisions du « pic » de l’épidémie, des gens qui viennent se faire vacciner de plus en plus nombreux, et des médecins qui veulent à toute force pouvoir vacciner eux-mêmes leurs patients…

STOP ! J’ai toute confiance en la vaccination, et je ne fais pas partie de ces illuminés qui refusent de vacciner leurs gosses parce qu’ils pensent que c’est une conspiration pour éliminer les pauvres, ou pour créer des maladies, ou des allergies, ou je ne sais quoi encore, tout ça parce qu’ils n’ont jamais vu à quoi la vie ressemblait AVANT la vaccination… Mais arrêtons-nous et réfléchissons un peu avant de nous injecter CE vaccin.

La grippe A, est-ce que c’est vraiment dangereux, déjà ? En un mot comme en cent, non. De nombreuses sources médicales faisant autorité (y compris des relations que j’ai parmi les professionnels de la santé, mais aussi des sources plus officielles) confirment que la grippe A est moins virulente, moins mortelle que la grippe saisonnière. Elle est juste plus contagieuse, et encore.

Et puis d’abord, ce vaccin est il vraiment efficace ? Eh bien, sans doute pas trop. En fait, le vaccin contre la grippe saisonnière est lui-même peu efficace. Mais celui-là ? On ne sait pas. Pourquoi on ne sait pas ? Parce qu’il n’a pas été testé ! C’est une info un peu passée à la trappe mais qui a pourtant été dite très officiellement au début de cette « crise » : Le vaccin a été fait dans l’urgence. Il est donc testé… En ce moment.

En plus, le vaccin de la grippe saisonnière a la réputation (très justifiée, j’en ai fait l’expérience !) de provoquer des réactions et effets secondaires qui rendent parfois aussi malade que la maladie elle-même. Idem pour celui de la grippe A, en fait : Il y a déjà eu des cas. Comme pour la grippe saisonnière, ils sont rares, mais quand vous en faites les frais ça n’est vraiment pas rigolo…

Beaucoup de médecins se méfient du vaccin… Pourtant, les médecins voudraient bien pouvoir piquer leurs patients eux-mêmes… D’où vient cette contradiction ? Un médecin que je connais a bien voulu me répondre : Le vaccin, si peu efficace soit-il, peut vraiment aider à enrayer l’épidémie, si bénigne soit-elle… Et aussi on les paierait pour piquer et rassurer leurs patients affolés par les médias. C’est tout bénef, pour eux !

Encore une autre raison, s’il en est, de en pas se faire vacciner : Même si c’était efficace (ce qui n’est pas prouvé), même si c’était autre chose qu’une magouille politico-médiatique ou une histoire de concurrence entre labos, même si la grippe A était mortelle à 100%… On est presque arrivé au pic de l’épidémie ! On doit se faire vacciner DEUX FOIS à 21 jours d’intervalles pour que ce soit efficace. C’est donc un peu tard !

Enfin, dernière raison, à mon sens la plus valable, de ne pas passer par les dispensaires agréés qui injectent les gens… Les gens sont cons. Ils y vont tous en même temps, vous poireauterez cinq heures pour vous faire piquer douloureusement par une infirmière qui en a marre et doute de l’efficacité du truc, le tout au milieu de gens malades (par définition, ça pullule dans les hôpitaux…) qui vont vous refiler eux-mêmes la grippe A ou pire.

Allons, réveillez-vous, gardez ce salutaire réflexe d’emmerder le gouvernement, et réfléchissez : La plupart des gens passent carrément au travers de la grippe saisonnière chaque année (moi ça fait depuis que je suis tout jeune que je n’en ai pas eu, de grippe)… Et la grippe A est à l’heure actuelle encore plus rare et encore moins virulente que ladite grippe, mutations ou pas.

Et puis, vous faites confiance à Roselyne Bachelot, vous ? Moi non.

ouille