Nous avons de la chance de vivre en France. Oui, bon, il y a pas mal de problèmes, mais nous vivons non seulement dans une société d’abondance, mais aussi dans une société éclairée par rapport à beaucoup d’autres ! Exemple qui ne coûte pas cher : Notre pays est exempt d’un lobby public du créationnisme (même la Boutin ne s’y risquerait pas…), à la différence des Etats-Unis.

Le créationnisme n’a pas droit de cité dans les écoles de la République (et c’est tant mieux)… Pourtant, un pourcentage alarmant de français qui viennent d’avoir le BAC, à l’entrée de la fac, pensent que la théorie de l’évolution, c’est tout aussi valable que la création par un dieu quelconque ! Il en est même 2% qui ne croient pas en l’évolution ALORS MÊME QU’ILS ENTRENT EN FAC DE BIO !

Et, depuis 2008, les programmes scolaires français des « petites classes » (l’école primaire, quoi) ont complètement expurgé tout ce qui concernait l’âge de l’univers, al théorie de l’évolution, le passage des primates aux êtres humains… Au profit de cours sur la biodiversité, la pollution et les nouvelles sources d’énergie. Qu’on ne se méprenne pas, il est important que les enfants soient au courant de tout ça…

Mais… Il y a un gros mais. L’école primaire de notre République est souvent la seule force capable de contrebalancer l’endoctrinement sectaire (plus communément appelée « éducation religieuse ») qui se fait principalement à la maison et par les parents… Endoctrinement qui comporte, entre autres, le créationnisme, et souvent ZERO faits scientifiques… Donc un tissu de mensonges.

En se disant qu’il vaut mieux « sensibiliser » (c'est-à-dire, aussi, endoctriner) les enfants à l’écologie (ce qui n’est, au fond, qu’une mode, puisque tout ça sera obsolète dans seulement dix ans… Au contraire de la théorie Darwinienne) parce qu’ils apprendront « mieux » et de façon moins simpliste la théorie de l’évolution au lycée, est-ce qu’on ne prépare pas le terrain d’une pensée mystique délétère ?

Est-ce que ça ne devraient pas être les parents qui apprennent à leurs enfants à jeter les papiers gras ? Est-ce qu’il est judicieux de faire passer à la trappe un des fondamentaux de la pensée moderne, la chose qui est supposée mettre fin à tous les mythes cosmogoniques pseudo-magiques sur la vie et l’univers, et de le remplacer par un savoir simpliste à durée de vie éphémère sur le respect de l’environnement ?

Du reste, avec tout ce qu’on nous rebat les oreilles dans les médias sur l’écologie (y compris dans les dessins animés et les émissions à destination desdits enfants), et même dans les anciens programmes scolaires, les gosses sont déjà sensibles à ces questions… Cela ne date pas d’hier, ce sont les premiers à faire la morale aux adultes qui salissent ou polluent. Et que fait-on au sujet de la religion qui pollue leur esprit ?

C’est une porte ouverte dont on se serait bien passé, d’autant que, si le courant créationniste est fort aux USA, il existe aussi en France, naissant ! Les professeurs sont de plus ne plus confrontés à des critiques d’ordre créationnistes de la part de leurs élèves, jeunes et moins jeunes, tant en SVT (biologie et géologie) qu’en cours de philosophie ! Ces critiques s’élèvent en salle de classe et aussi sur les copies.

Comme par hasard, ce sont les élèves très religieux qui se manifestent le plus… Les critiques les plus virulentes viennent d’élèves musulmans, mais les chrétiens ne sont pas en reste. Les critiques sont de deux ordres : Celles, isolées, d’enfants qui ont été élevés dans une croyance religieuse, et celles, hélas organisées et dotées d’un discours construit, d’élèves manipulés, et qui trouvent sur Internet une information créationniste…

Carole Diamant, auteure du livre « Ecole terrain miné », explique : « Quand j'ai écrit mon livre, en 2004, la critique était superficielle, spontanée et répétée. C'est quelque chose qui faisait référence à des prêches ou à une opinion religieuse entendue ici ou là (…) Aujourd'hui, les enfants sont sûrs de leurs croyances. Ils restent sur leurs positions. Ils disent : Allez-y, racontez-nous Darwin mais nous, on n'y croit pas ! »

Précisons que Carole Diamant est professeure de philosophie dans un lycée de St Ouen, une banlieue aujourd’hui tristement revenue sur le devant de la scène pour cause de squats et fusillades entre bandes rivales. Elle n’est pas la seule à faire face à ce genre de propagande. Tout n’est pas noir : Des colloques sont organisés par l’état pour permettre aux professeurs de répondre de façon argumentée aux dogmes de leurs élèves…

Et puis, s’il y a effectivement une sonnette d’alarme à tirer, le créationnisme sous toutes ses formes n’est qu’un symptôme… On devrait crier haro sur tout intégrisme religieux, même celui, apparemment innocent, qui ne fait « que » mentir aux enfants sur l’univers sans prétendre poser la moindre bombe. Déjà que ça n’est que depuis les années 50 que les chercheurs français, qui étaient fâchés avec l’anglais, ont reconnu cette théorie…

De ce côté-là, la France s’en sort encore bien, avec sa tradition de laïcité. Mais, après toutes ces remises en cause de la loi de 1905, que penser ? Je suis aussi alarmé par le retour de la théologie en France par la petite porte, avec cette nouvelle que l’état reconnaît à présent comme homologués en France les diplômes délivrés par des universités religieuses… Dont les diplômes du Vatican, par exemple, partiaux même sur les sujets généraux !

Je n’ai pas vu de manifestations contre ce genre de choses… Enfin si, il y en a eu, mais elles ont été complètement boycottées par les médias… Sans aucune surprise, puisqu’il s’agit de celles des anarchistes, dans le plus pur style « ni Dieu ni Maître », qui, en plus d’être sainement contre la religion, sont connement contre toute forme de gouvernement.

Si c’est ça, la seule forme d’opposition organisée à la religion, on est mal barrés. Les athées de France se sont, je pense, un peu trop reposés sur leurs lauriers depuis quelques décennies…

Merci_de_garder_votre_esprit_propre