Le 15 avril, je rentrais de vacances… Devinez où ? Bref… J’ai besoin de sortir plus souvent de Paris, moi.

Parti me ressourcer et prendre le bon air de la mer, comme les dames d'antan allaient faire des cures au moindre signe d'évanouissement (sans se préoccuper de dégrafer leur corset), j'ai sciemment refusé les places aux premières loges pour voir le tassement de l'affaire du CPE. D'après ce que j'ai entendu (et lu) c'était encore plus le cirque à la fin qu'au début, question manœuvres politiques et effets de manches. Laissons cela.

Dans ma paisible retraite champêtre, au bord d'un ru gazouillant et à quelques mètres du pré de quelques charmants moutons, j'ai médité, reposé et serein face à l'horizon délicieusement forestier et aux pêchers en boutons, respirant l'air vivifiant et vacancier du printemps breton, me délectant d'un feu de cheminée et de quelques crêpes, un livre à la main... Joie et bonheur sur toute la ligne.

Evidemment, pas moyen d'avoir du réseau pour les portables, il y avait à peine quatre chaînes hertziennes sur l'antique télévision, les prises de courant se faisaient rares dans certaines pièces et pour la connexion au Net, pas la peine d'espérer. Il n'y avait même pas de micro-ondes, les moutons d'a côté chiaient à tout va, et il fallait chasser les punaises de bois autour des fenêtres. En même temps c'était un peu le but : rusticité avant tout.

Sinon, l'un dans l'autre, la Bretagne, c'est sympa. Les librairies sont paradisiaques et je m'y connais, les noms sont pittoresques... Qui ne connaît la Vilaine, rivière qui passe par Rennes et Vitré ? Sens et Dol, toujours opposés ? Je suis passé dans un village du nom de Vieux-Vy sur Couesnon, rien à voir pourtant avec une bite du troisième âge alanguie sur une fesse tannée. Quoique, il y avait une maison de retraite dans les environs.

Mais tous les villages se ressemblent, ou du moins ont-ils des caractères communs qui couvrent leurs spécificités. Par exemple, ils ont tous une place de la République (celle sur laquelle tout le monde se gare, et surtout les touristes qui vont faire leurs courses), une rue du Général De Gaulle, et, inexplicablement, une rue des tilleuls. Tout aussi inexplicablement, c'est en général cette rue qui abrite la maison de retraite ou le club du troisième âge.

Il semble aussi que la Bretagne (surtout la Manche et l'Ille et Vilaine) concurrencent sérieusement la Vendée pour le titre du département avec le plus de ronds-points de toute la France. Triste constat : il y en a parfois plusieurs qui se suivent, inutiles, n'ayant chacun que trois issues... Un vieux problème parmi d'autres. Peut-être vous en conterai-je plus un autre jour sur ma relation amour-haine avec la Bretagne.

Pirates