Un billet, le 10 février 2006, sur ces histoires de caricatures de Mahomet… vous vous souvenez peut-être. Je trouve qu’il est bon de revenir sur l’actualité qu’on a oubliée, ne serait-ce que pour voir à quelle vitesse on cesse de penser à des événements qui, à l’époque, semblaient des plus importants… Ou dont les médias ont fait tout un pataquès. En l’occurrence, il y a eu des morts, tout de même.

A l'heure où Benoît XVI réintègre les intégristes catholiques et nous refait le coup du "Non au rock, non à l'homosexualité, a bas la capote (calotte ?), messe en latin, Amen...", c'est importat de savoir ce que veut vraiment dire le mot "intégriste" et ce que ça signifie pour une société... Des intégristes, il y en a un tas dans ce billet. Pour ne pas être pris entre deux feux, il faut savoir à quel saint se vouer : aucun, c'est plus simple.

Aujourd'hui, on peut les publier sans crainte, ces fameuses caricatures... Mais à l'époque, il en allait autrement.

Parlons un peu de ces histoires de caricatures qui font des morts... C'est marrant, il y a quatre mois, la presse danoise n'avait même pas droit de cité en Iran. Ni d'ailleurs les autres journaux, interdits par la censure gouvernementale. Essayez déjà de la trouver à Paris... Alors en Iran ! Je m'étonne qu'aujourd'hui tout le monde la lise et réagisse si violemment à ses propos... D'autant que les caricatures de Mahomet sont plutôt ratées, pas drôles et bénignes.

C'est comme ce député égyptien, tout de progrès et de modernité, qui se rend en France en toute innocence pour voir un copain ministre et qui (c'est super réaliste pour un député cairote...) achète Charlie Hebdo. Et là il est tout surpris, complètement choqué, le journal lui en "tombe des mains" ! Je ne rigole pas, c'est cette énormité là qu'il a dit lui-même au journal de vingt heures. Je savais que Charlie Hebdo était mauvais, mais à ce point là...

Et le député de se désoler, de dire qu'il est choqué quand bien même il n'est pas intégriste, en tant que musulman, que ça ne fera rien si ce n'est mettre de l'huile sur le feu... Ben voyons. Des caricatures, il y en a eu de pires et il y en aura de meilleures, chez tout le monde. Tout ça n'est qu'un prétexte. C'est le patron du journal danois qui doit être content de son opération commerciale. Des morts gratuits à cause de trois dessins cheap...

C'est pour ça que je ne les mets pas sur ce site, ces crobars, ils ne valent pas le coup. D'autant que je risque d'avoir des problèmes de hacking ou de menaces si je les mets en ligne. C'est arrivé, si, si. Je n'ai ni envie de lancer une polémique ni d'avoir les commentaires de musulmans outrés sur mon minuscule petit site. Oui, c'est un geste lâche, mais c'est un Blog, pas un grand quotidien bourré d'avocats et d'informaticiens.

J'en profite pour dire que c'est par le terrorisme et les idées courtes de certains plus que par une éventuelle censure ou une agence secrète de chez-nous que, depuis des milliers de kilomètres de distance, notre liberté de parole même est menacée : Je ne suis pas le seul à ne pas vouloir publier, ni à avoir peur, et on devrait pouvoir dire plus de choses sans crainte. Si chaque caricature virulente devait provoquer ça...

Je ne m'étendrai pas sur mes opinions en matière de guerre et de diplomatie, ni sur mes pensées concernant Israël et la Palestine, parce que ça ne m'apporterait que des ennemis et que ce n'est pas le sujet : ce ne sont que des opinions, après tout. Je dirai seulement que dans les journaux du proche orient, les caricatures de l'occident font penser à celles des juifs sous Hitler : elles sont beaucoup moins gentilles que les timides gribouillis danois.

Histoire de montrer ce que ce genre d'intégrisme peut faire, j'ai mis de jolies photos qui montre bien le riant climat des intégristes plus intégristes que les intégristes, à Londres, les messages de paix et d'amour de ces gentils manifestants pacifiques qui ne lapident personne, pas offensants ni insultants pour un sou, et qui ne se laissent pas du tout entraîner par la minorité (statistiquement improbable) de fanatiques religieux ascétiques et saints, qui ne font de mal à personne.

Et ce qui est Youpi, c'est que, même s'ils sont du même avis en Iran, ils modèrent leurs propos : Là-bas, les musulmans vont à l'université.

caricatures_2

caricatures_3

caricatures_4