Il y a, j’en suis sûr, une question que 99% des lecteurs de ce blog se posent… Une question aussi primordiale qu’intrinsèque à notre existence à tous. Cette question est : Mais qui donc est Monsieur M ? Sans doute pas le chanteur.

Monsieur M a fait son apparition dans ma vie il y a quelques semaines, peut-être quelques mois. Je ne le connaissais pas, a priori. Il avait pris l’habitude de poster des commentaires sur les billets de mon blog, des commentaires à la fois argumentés et constructifs, sensés et bien écrits. Tout cela est excessivement rare. Et en plus c’étaient des commentaires gentils, ce qui ne gâche rien…

Je ne sais pas du tout qui se cache derrière cet alias… Les experts profilers de mon staff ont concocté quelques hypothèses que je vous livre ici sans façons :

1) Monsieur M est l’identité publique d’un informateur de la police qui se documente sur la blogoshère et recherche des informations sur un affreux trafic de patates. Il a déposé des commentaires pour tenter de m’amadouer et me faire parler, gagner ma confiance pour que je laisse échapper les noms de mes complices dans cette effroyable entreprise. Comme je suis innocent, il a fini par arrêter…

2) Monsieur M est un dauphin savant génétiquement modifié et relié à un ordinateur par interface neurale, celui-là même qui a joué dans Johnny Mnemonic. Il s’agit d’une expérience militaire de la guerre froide conservée en zone 51, avec la soucoupe de Roswell et les clones d’Elvis… Ils l’ont coupé d’Internet dés qu’ils ont trouvé la faille dans leur système de sécurité.

3) Monsieur M est quelqu’un que je connais ou que je croise tous les jours, qui m’observe, m’épie et scrute mes moindres faits et gestes dans un but aussi sinistre qu’obscur. As du déguisement, il assume sans doute plusieurs identités dans mon entourage, et a lavé le cerveau de nombre de mes amis… La preuve, ils ne m’ont pas cru quand je le leur ai dit ! Ha haaaa ! Mais j’en ai déjà trop dit…

4) Monsieur M est une star de cinéma, prix Nobel de la paix et danseur de tango professionnel, qui utilise un alias pour nous protéger des retombées médiatiques liées à la collusion de deux célébrités aussi fantastiques et adulées que nous… Nous nous connaissons, bien entendu, mais il est bien trop réservé pour venir me dire en face qu’il vénère le sol sur lequel je marche et qu’il veut porter mes enfants, sachant que j’ai déjà un mec.

Voilà, ce sont les quatre principales théories élaborées par nos services sur ce M, que je suis loin de maudire.

Force m’est de reconnaître que je ne suis pas plus avancé… Et que, à la limite, je m’en fiche : je respecte l’intimité de mes lecteurs, que je ne peux pas tous connaître. Mais je regrette que des gens comme Monsieur M, et d’autres, ne commentent pas plus souvent… L’apathie qui s’étend sur Internet comme le guano sur Clipperton touche bien trop de gens !

En même temps, quand les gens n’ont rien à dire… Bref, j’espère que, qui que ce soit, Monsieur M ne m’en voudra pas de conjecturer à mes heures perdues sur de rocambolesques biographies. Il est l'un des rares à avoir pris le temps de venir sur ce blog ET de le commenter, malgré que je ne fasse pas partie des "bloggeurs influents".

Normal, je ne fais pas de BD ni de listes de phrases simples, ni de reprises de vidéos, ni de chansons, ni de pub, je ne cours pas les forums, je n'ai ni Myspace ni Facebook, je ne fais que peu de liens vers des contenus qui ne seraient pas de moi (estimant bêtement que mon texte se suffit à lui-même...), et j'écris moi-même des billets longs et compliqués, en noir sur blanc, pas en anglais ni en langage SMS.

On pourrait croire que c'est de la provoc... Mais non, en fait, quand on se moque de la mode, souvent, bah, on n'est juste pas à la mode.

Allez, à l'année prochaine !

M