mercredi 1 octobre 2008

Interesting Times...

Ce bref billet, publié le 21 Août 2005, parle d’un phénomène qui m’agace encore au plus haut point. Accessoirement, il parle de Pink TV, aujourd’hui moribonde, qui était certes une bonne initiative mais dont les programmes sont vite tombés dans l’Arte Povera, si on peut dire… La merde, l’Arte du pauvre : peu de programmes, beaucoup de rediffusions, de la parlotte débile et du porno. Mais je digresse. C'est amusant l'anachronisme... Par exemple, apposer un adjectif contemporain à n'importe quel concept issu du passé. J'ai pu lire... [Lire la suite]
Posté par Elromanozo à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 1 octobre 2008

Non, c'est Kloug.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais, pour illustrer les billets de mon ancien Blog, comme je n’ai pas retrouvé les images, j’en utilise d’autres que j’espère appropriées. Incidemment, la dernière, celle du billet sur l’Art, n’est autre qu’une véritable œuvre d’art de merde. Mais exprès. C’est toute une histoire… Les amateurs auront d’ailleurs reconnu la griffe de Piero Manzoni. C’est un pionnier de l’Arte Povera. L’Arte Povera (« art pauvre », pour ceux qui ne comprennent rien à rien), c’est un mouvement artistique qui flirte... [Lire la suite]
Posté par Elromanozo à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 1 octobre 2008

De l'Art et du cochon...

Ce billet, publié le 18 Août 2005, a été écrit au sortir d’une expo quelconque, probablement le salon de mai, à laquelle j’assistais pour tenir compagnie à un artiste de ma famille. Je ne le renie pas aujourd’hui ! Les happenings artistiques n'ont aucun intérêt en eux-mêmes. C'est un fait accepté, plus personne ne vient pour l'artiste, pou voir ses œuvres, à part une minorité intellectuelle insane. Oh, bien sûr, il reste les amis et les proches, mais c'est tout. La faune des vernissages et autres salons de Mai est assez bigarrée,... [Lire la suite]
mercredi 1 octobre 2008

Just a Rigolo !

Ce billet, publié le 17 Août 2005, fut écrit alors que j’étais atterré par la fatuité de l’individu dont il parle, et ce en dépit du fait que je sois plus ou moins d’accord avec lui sur le fait que les travailleurs du sexe, dont l’abnégation force le respect quand il s’agit de coucher avec des moches, des vieux et des cons (leur revenu principal), méritent une reconnaissance, et surtout un encadrement par la loi. Il est sorti une comédie romantique (assez peu réussie, d'ailleurs) à propos d'une femme qui loue un gigolo qui se fera... [Lire la suite]
Posté par Elromanozo à 03:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,