Cette liste faisait partie de mon ancien Blog. Je l'avais laissée affichée dans une des marges pour l'édification du public, et puis aussi pour rire un coup. Elle n'est pas exhaustive (comment le pourrait-elle ?), mais elle rassemble un grand nombre de sectes et de religions du monde. La place manquait pour exprimer tout le sel de chaque dogme, malgré le fait que j'aie développé un peu plus les entrées, mais en quelques phrases lapidaires on arrive à résumer n'importe quoi. On voit, s'il était besoin de le prouver, combien la limite est ténue entre secte et religion, et combien cela marche surtout "à l'ancienneté"...

Le Catholicisme :
Religion qui croit en un seul Dieu, c'est à dire un père, une mère vierge, un fils qui est aussi Dieu ou d'une substance approchante, le Saint Esprit (sorte de composé nébuleux sans doute voisin du pet), des Anges, le Diable et toute une tripotée de saints. Certains curés "laissent venir à eux les petits enfants" pour tout bien leur faire rentrer... Dans le crâne.

L'Orthodoxie Grecque :
Christianisme basé sur le patriarcat d'hommes en chapeaux rigolos, les églises dorées et les vieilles barbes... EN fait, c'est comme pour les catholiques mais avec des prières en grec plutôt qu'en latin, des églises avec des mosaïques et des toits plus ronds, et une croix assortie de barres supplémentaires.

L'Orthodoxie Russe :
Forme d'orthodoxie dans laquelle les moines sont quasi-sanctifiés. Ardents pratiquants, en leur temps, du sport national russe, le lancer de juif, ils ont dû participer bien malgré eux aux nouvelles disciplines olympiques de l'époque communiste : la course au goulag et la chasse au pope. Et c'est bien fait pour leur gueule.

L'Orthodoxie Serbe :
Un peu tout seuls dans le monde orthodoxe, mais ils sont Serbes, ça ne les dérange pas. Le dernier pope qui a essayé gentiment de fédérer les trois orthodoxies en Serbie est aujourd'hui en prison pour atteinte à l'ordre social, ou un crime similaire. Et les prisons serbes ne sont pas exactement des plus confortables.

L'Eglise de Rite Oriental :
Les Uniates (car tel est leur nom) ont le goût des chrétiens orthodoxes, l'odeur des chrétiens orthodoxes, la couleur des chrétiens orthodoxes et même les rites chrétiens orthodoxes, mais ce sont des catholiques affiliés à Rome et au Pape. Ils ont juste choisi, pour faire chier, de "garder leurs particularismes locaux".

L'Eglise Copte :
Christianisme dit "primitif" des bords du Nil et d'Afrique du Nord faisant allégeance au Patriarche d'Alexandrie. Les usages coptes fleurent bon l'exotisme et l'idolâtrie discrète héritée des pharaons. Ils sont les inventeurs méconnus de la tradition du voile "islamique" adopté par les musulmans, au moyen-âge, qui n'a rien à voir avec le Coran.

L'Alliance Universelle :
Secte exclusivement française fondée par George Roux. Après quelques soi-disant guérisons miraculeuses en 1950, il s'autoproclame "Christ Revenu" : Un plan aux petits oignons. Ils sont contre le tabac, le café, les conserves te les médicaments, bref, tout ce qui venait des Américains en cette période d'après guerre, et sont censés vivre 120 ans. Détail : Roux est mort à 78 ans.

La Vie Universelle :
Encore un nom qu'ils ne sont pas allés chercher loin... Foi diffusée par cassettes audio et vidéo (question de budget...) rapportant les dires en état de transe de la prophétesse Gabriele, une voyante probablement schizophrène à travers de laquelle le Christ se serait manifesté en 1984. Ces enregistrements constituent la doctrine principale du biniou.

Les Eglises Communautaires Métropolitaines :
Les MCC sont une forme de catholicisme dissident né à San Francisco, la Mecque Gay, dans les années 70. Dans ces églises, tous peuvent recevoir l'esprit saint, les sacrements, l'ordination, et tutti quanti. Cela permet aux femmes de devenir prêtre et aux homosexuels de se marier, et vice-versa. Seigneur, n'ont-ils pas déjà assez souffert ?

Le Judaïsme :
Club comptant à ce jour le plus de membres victimes de génocides... Quoique, ça peut vite changer ces choses là, par les temps qui courent. Exclusif de ceux dont la mère a permis qu'on leur coupe rituellement le zizi, et de leurs épouses. Si vous n'en êtes pas, pas la peine d'essayer d'y entrer. Oh, et accessoirement, ils sont monothéistes.

L'Intégrisme Juif :
Ensemble de gens qui adorent le noir et les chapeaux, portent la barbe et les papillottes, aiment leurs femmes soumises et font tout un plat d'interdits alimentaires tarabiscotés, au point de ne plus faire que ça de leur existence, de ne plus parler que l'hébreu (langue particulièrement incompréhensible aux non initiés), voire de ne plus serrer la main aux goys.

Le Mouvement Gnostique International :
Secte des pays d'Amérique Latine fondée en 1977. Après bien des avanies et des luttes intestines entre ses divers gourous, elle a fini par se stabiliser autour du Maître Rabolu (de son vrai nom Joaquin Amortegui Valbuela). La doctrine veut que les adeptes augmentent l'énergie de leur "ego" (?!) en pratiquant le coîtus interruptus. Sérieusement.

L'Anthropologie Gnostique :
Aucun rapport avec la discipline anthropologique. C'est une innombrable théorie de petits mouvements ayant fait sécession les uns des autres, sans vraie hiérarchie, mêlant plein de doctrines variées comme un plateau télé ou un menu chinois. Surtout présents en Amérique Latine, ça tombe vite dans le n"importe quoi, tant qu'il y a du sexe avec de la méditation dedans, pour faire joli.

L'Anglicanisme :
Catholiques d'outre-manche dont le chef est l'Archevêque de Cantorbéry et le souverain d'Angleterre plutôt que le Pape, à cause d'une sombre histoire de divorce et de décapitation. Par la suite, ils ont décidé que, finalement, Marie, les saints et plein d'autres choses étaient de trop, de même que les catholiques en général, qui le leur rendaient bien.

Le Protestantisme Episcopalien :
Anglicans des Etats-Unis qui ont décidé que l'Archevêque de Cantorbéry et le souverain d'Angleterre étaient justement trop anglais pour eux, à cause d'une sombre histoire d'Indépendance. Tout comme les anglicans, ils ne vénèrent ni Marie, ni les saints et ne croient pas que la confession lave plus blanc tous les péchés. Ni que gagner de l'argent est mal.

Le Baptisme :
Secte de protestants qui baptisent les fidèles à l'âge adulte, quand on sait que la conversion est bien ce que veut l'informtunée victime. Les Anabaptistes le font même plusieurs fois pour être sûrs. La plupart du temps, cela se fait dans un lac ou dans le courant d'une rivière, par immersion totale... Mais dans le Sud, on baptise les noirs par le feu.

Le Protestantisme Méthodiste :
Protestants d'origine anglaise ne s'étant jamais départis d'une lourde morale victorienne, voire puritaine. Religion d'adoption du président George W. Bush, elle est contre ces fléaux de l'existence que sont l'avortement, l'euthanasie, l'homosexualité, la pornographie, l'absence de prière obligatoire à l'école, la masturbation, voire le sexe en général. Mais comment se reproduisent-ils ?

Le Protestantisme Presbytérien :
Protestants calvinistes qui préfèrent suivre un ancien qu'un pasteur. Ils croient que si l'on n'est pas prédestiné, sauvé avant même la naissance, on va en enfer, même si on a été absolument exemplaire et innocent durant sa vie. Bien entendu, les heureux élus vont quand même en enfer s'ils commettent le moindre pêché ! O Joie ineffable...

Le Pentecôtisme :
Renouveau religieux protestant et Américain de 1975 qui dit que chacun peut recevoir l'Esprit Saint en priant et en acceptant Jésus Christ en son coeur. Cela se manifeste par un genre de transe et le "don des langues" (miracle de la Pentecôte)... Ou, plus couramment, le fait de parler en charabia et de tremblotter après des jours et des jours d'expiation sans dormir ni manger.

Le Protestantisme Mennonite :
Une secte de plus chez les protestants, laquelle a enfanté les Quakers. Ce sont des anarchistes mous qui disent non. Ils sont contre le fait de prier à l'église, ils prêchent l'indépendance vis-à-vis de spouvoirs civils, ce sont des pacifistes acharnés et des objecteurs de conscience. Et ils vous emmerdent.

Le Fondamentalisme Quaker :
Sorte de protestants campagnards mous qui tremblent devant Dieu (d'où leur nom) et respectent la vie à tout prix, au point qu'ils n'ont pas de peine de mort, pas de téléphone, pas de voitures, pas d'électricité, etc. Et bien sûr pas de vaccination, pas d'antibiotiques, pas de chirurgie moderne... Quand ils font la fête, ils s'éclatent comme en 1699. Youpi.

L'Eglise Evangélique de la Confession d'Augsbourg :
Le Luthéranisme (pour faire simple, même si l'humble fondateur, Luther, ne voulait pas qu'on utilise son nom), sans doute précurseur du SM, nous apprend que nous n'avons aucun espoir de nous laver du pêché originel et que nous sommes tous foutus, à moins que nous ne nous punissions par une morale stricte et toute germanique. Avec du cuir.

La Science Chrétienne :
Variante protestante fondée juste après les horreurs de la guerre civile Américaine, lorsqu'il n'y avait pas assez de médecins, beaucoup d'éclopés et un grand besoin de croire aux miracles. Les cré... Pardon, les chrétiens scientistes croient que les maladies n'existent pas vraiment. On vous a broyé la jambe ? C'est dans la tête. Une petite prière, une opération du Saint Esprit, et tout va mieux.

L'Eglise de Jesus Christ des Saints des Derniers Jours :
Aussi appelés "les Mormons", ou "Les arriérés avec plein de femmes". Religion super bizarre fondée par un Américain en Amérique, qui parle d'un troisième testament écrit avant, pendant et après la vie du Christ, lequel a des super-pouvoirs. Pour eux, Jésus est Dieu, et les hommes peuvent conduire plusieurs femmes tant qu'ils ne boivent pas.

L'Eglise des Etudiants de la Bible :
Secte adventiste (c'est à dire qu'ils "attendent", en l'occurence la venue du Messie) dont les membres étaient autrefois appelés les témoins de Jéhovah. Souvent comparés à des testicules à cause de leur manie de marcher par deux et d'avoir l'air coincé, comme les Mormons, ils distribuent niaisement "the Watchtower" et rien sous cape en pensant qu'ils iront au ciel bientôt.

L'Adventisme du Septième Jour :
Congrégation de personnes que l'on a sans doute forcé trop longtemps à travailler le week-end. Ils racontent partout que Jésus va revenir et que ce sera la fin des temps, et qu'alors on verra, et qu'on rigolera moins, et que s'ils n'ont pas leur samedi et leur dimanche ils vont le dire à la maîtresse, et alors là ça va chier des bulles. Sans blague.

L'Eglise Universelle de Dieu :
Sous ce titre ronflant se cache une énième compil américaine. Il s'agit du best-of des meilleures doctrines protestantes. Vous avez aimé le fondamentalisme ? le revoilà. Le fondateur, entre autres accusé de fraude, d'escroquerie et d'abus sexuels, est aujourd'hui décédé. Il avait postulé que les anglais étaient l'une des tribus perdues d'Israël. Un point pour l'originalité, d'habitude ce sont les indiens...

Les Enfants de Dieu :
Vous vous souvenez de David Berg et de sa Famille pseudo-chrétienne ? Celui qui se faisait appeler "Mo" pour Moïse ? Ils en avaient même fait un film, si je me souviens bien. Eh bien il est mort en Lybie dans les années 90, après ces sordides histoires d'abus sexuels dans son horrible secte. Et c'est bien fait.

Le Chiisme :
Islam des musulmans qui croient au Coran, livre révélé à Mahomet par l'ange Gabriel, selon la doctrine du beau-fils du prophète. Les chiites ne croient pas que tout est écrit, au contraire des sunnites. C'est pourquoi beaucoup pensent qu'ils n'ont pas le choix et qu'ils doivent absolument guerroyer saintement contre pas mal de choses. Très logique.

Le Sunnisme :
Islam des musulmans qui croient au Coran, livre révélé à Mahomet par l'ange Gabriel, et tout ce qui s'ensuit... Mais leur foi est radicalement différente de celle des chiites. Oh la la oui madame. Par exemple, ils ne prient pas le même nombre de fois par jour. Et sinon, ils croient que tout est écrit, donc qu'ils ont le choix de guerroyer saintement ou pas. Très logique.

L'Islam Afro-Américain :
Les Black Muslims prêchent avec rudesse un remboursement de la "dette" du peuple américain envers les noirs descendants d'esclaves, avec intérêts. Parmi leurs revendications, citons un état Noir en Amérique et la discrimination positive. A part ça il semble que ce soient des sunnites, mais ils ne sont pas très sûrs eux-mêmes.

Le Druzisme :
Les Druzes sont des musulmans du Liban qui ont piqué leur petite crise. Un beau jour, ils se sont dit que leur Calife était vraiment l'incarnation de Dieu. Et ils se sont mis aux doctrines hindouistes, chrétiennes, grecques, à la réincarnation, aux mystères... Un joyeux bordel. En très bref, c'est un genre de poly-intégrisme initiatique.

Le Baha'isme :
Religion très optimiste fondée au XIXe siècle dans le monde musulman. A chacun de prier comme il veut dans une religion mondiale sans prêtres ni hiérarchie, monothéiste, avec une morale stricte, pour une civilisation commune. On dirait presque du Star Trek. Ils sont évidemment persécutés en Iran comme "ennemis de l'Islam".

Le Taoïsme :
Religion asiatique qui veut que le livre ésotérique du Tao soit un moyen de parvenir à l'immortalité. Pas après la mort, hein, ce n'est pas de la petite bière comme le christianisme : certains pensent qu'en le lisant correctement on y trouve la recette d'une potion d'immortalité vraie de vraie, vie éternelle et compagnie. Ceux qui sont toujours en vie n'ont pas trouvé.

Le Confucianisme :
Taoisme qui préfère se fier au livre des proverbes d'un immortel Confucius, qui dispense des préceptes de vie d'une simplicité si divinement édifiante que de nombreuses grand-mères se sentent plagiées. L'avantage c'est que ça tient dans un seul bouquin, qu'il y a peu de controverses, et que ça se vend bien en supermarché.

Le Shinto :
Religion nipponne ni mauvaise, qui n'a ni dogme, ni fondateur, et qui ne cherche pas à convertir qui que ce soit. Les shintoïstes possèdent toute une théorie de rituels, qui peuvent varier, pour rendre hommage à des divinités mystérieuses et non identifiées, tout aussi variables. Au moins, ça ne fâche personne...

Le Bouddhisme Tibétain :
Oncles incarnés aux yeux bridés. Religion de Richard Gere qui prône le fait de manger des légumes parce que toute vie est sacrée, et dont les moines chauves et enrubannés de jaune saffran savent tuer de plus de vingt-six manières différentes. Et d'une seule main, encore. Même Steven Seagal et Chuck Norris n'y arrivent pas.

Le Bouddhisme Mahayana :
Bouddhisme qui insiste lourdement sur la pauvreté et la compassion du bodhisattva, lequel consacre sa vie à suaver les autres dans l'abnégation la plus totale et la souffrance abjecte. Très répandu, inexplicablement, parmi les peuples historiquement pète-secs et impitoyables de Corée, de Chine de l'Est et du Japon.

Le Bouddhisme Laïc :
Ces bouddhistes s'attachent à la voie du milieu (ce qui en veut pas dire qu'ils essaient de passer sous les trains...) sans autre tradition qu'un souci personnel de son âme, sans rites, sans croyance associée, avec des offrandes aux moines sans divinité. A le goût d'une religion, l'odeur d'une religion, la couleur d'une religion, mais...

La Soka Gakkaï :
Vilains copieurs du bouddhisme japonais hélas très représentée en France, ils suivent le Sutra du Loto (sic), soi-disant écrit par Bouddha lui-même. C'est LA secte de laveurs de cerveaux par excellence : Une fois entré, on n'en sort pas. Soit vous convertissez votre famille, soit vous l'abandonnez derrière vous. Sieg Heil !

L'Eglise de Scientologie :
Secte fondée par un mauvais écrivain de SF sur el retour, dont les adeptes croient que les extraterrestres existent ET sont des Dieux, et qu'ils vont venir les sauver de l'apocalypse, et que là on rigolera moins, car ce sont les élus des Elohims. Apparemment, les extraterrestres recrutent avec des psychotests, et ils ont besoin de plein de sous...

L'Eglise de Raël :
Secte fondée par un baba cool plagiaire franco-canadien, dont les adeptes croient que les extraterrestres existent ET sont des Dieux, et qu'ils vont venir les sauver de l'apocalypse, et que là on rigolera moins, car ce sont les élus des Elohims. Là encore, les Aliens ont besoin de sous. Culte en perte de vitesse, sauf en Afrique, à cause d'une clônerie.

La Fraternité Cosmique :
Culte qui déifie les extraterrestres, et qui a trop lu Erik Von Daniken. Une révélation (il y en a toujours une... Vous ne saviez pas ? il y a un OVNI ou une étoile spéciale dans le ciel à chaque grand messie) nous annonce que la soucoupe mère (USS Jerusalem Celeste...) va venir nous chercher bientôt. Et bien sûr les aliens sont tous blonds aux yeux bleus, race supérieure oblige...

La Fondation Urantia :
Culte fondé par Bill Sadlet, un anglais, basé sur les quelques 2000 pages obtenues via "écriture automatique". Il s'agit selon lui d'une cosmogonie complète, dictée par des extraterrestres. On y retrouve de très nombreux thèmes développés (en mieux) dans la littérature de science-fiction anglo-saxonne. Ah bah, les Aliens ont sans doute écrit tout ça aussi...

La Subud :
De son vrai nom Susila Bodhi Dharma, cette secte mélange les traditions du soufisme, de l'Islam, de l'hindouisme, du bouddhisme, de l'occultisme slave, le tout teinté de conspirationnisme. Ce mélange entêtant est né en Indonésie en 1923, créé par un certain Mohammed. Il dit avoir eu une révélation divine d'une "entité spirituelle" à la suite d'une rencontre avec un OVNI.

L'Eglise de la Réunification :
Secte fondée par un révérend coréen du doux nom de Moon, à l'origine pour combattre le communisme. Du moins c'est ce qu'isl ont dit aux Américains pour obtenir le financement... Le dogme, capitaliste en diable pour el coup, malgré une tendance à l'orientalisme, prône l'abandon des biens matériels (l'église se fait un plaisir de vous en délester...) et les mariages collectifs de masse.

Le Centre de la Lumière Divine :
Fondé en Suisse en 1955 par un petit copain de la femme de Herman Hesse, il s'agit d'un culte prônant le dépouillement matériel pour atteindre la vérité. Oui, vous avez bien lu, c'est aussi peu original que le nom. En effet, le gourou a été condamné à quatorze ans de prison, et quinze ans d'expulsion du territoire suisse. Il a dû trop dépouiller...

La Communauté de l'Arc-en-Ciel :
Rien à voir avec le milieu gay. Secte espagnole fondée par un certain Señor Fiel, puis refondée un nombre de fois étonnant, principalement à cause du fisc mais aussi à cause de scissions internes. Véritable bordel (à tous les sens du terme) de traditions d'ici et d'ailleurs, le tout mijotant dans un ashram végétarien.

L'Ecole De Arica :
Centre situé entre la Bolivie, le Pérou et le Chili, mais possédant des branches un peu partout. Mouvement représentatif du New Age (cristaux, méditation, pouvoirs mentaux et compagnie), c'est une "école" qui adapte la méditation orientale et les traditions de l'occident pour expliquer et enseigner les pouvoirs psychiques. Pour de l'argent, bien sûr ! Ils éditent pas mal de bouquins.

Le Contrôle Mental Silva :
Plus une série de "do it yourself books" et de "self help books", et de publicités pour des petits centres enseignant ce que le fondateur (Jose Silva, natif du Texas) appelle "L'autocontrôle mental". C'est un exemple parfait des effets de type placebo et de l'autosuggestion : pensée positive, méditation, "channelling" de son guide spirituel... Et bien entendu la méthode Coué.

L'Hindouisme :
Religion de l'Inde, regroupant une invraisemblable quantité de sectes et de branches, monothéistes, polythéistes, monothéistes faisant croire qu'elles ne le sont pas, adorateurs de la déesse mère, Sankaras, Haré-Krishnas, Védiques... L'important ce sont les textes sacrés, et les jolis temples où tout le monde peut venir prier. Sauf les intouchables, naturellement...

Le Sikhisme :
Sorte d'hindouisme venu du Pendjab avec une mystique musulmane et des temples d'or, au sein duquel tous les hommes portent le même nom, la même barbe et le même turban. Religion traditionnelle des serviteurs des colonels Anglais à moustache dans les vieux films. Quant aux femmes... Euh... Mais quelles femmes ?

Le Jaïnisme :
Enième variante sur l'air de la réincarnation, cette secte suit les préceptes de prophètes et de prêtres qui, pour éviter d'écraser les insectes ou d'en avaler, balaient devant eux avec un boisseau spécial et mangent liquide avec un linge sur la bouche. Ils filtrent ainsi pas mal de choses, ce qui en dit long sur l'hygiène en Inde.

Le Mazdéisme :
Les adorateurs de Mazda, le Dieu Perse antique, n'ont rine à voir avec les piles. Ils doivent porter uen ceinture toute leur vie, prier devant un feu, et ont un rituel funéraire très original : Exposer les cadavres en haut d'une tour en bois, à la vue de tous, pour que les vautours les mangent. A part ça, ni jeûne, ni célibat. Cool !

L'Ananda Magra :
Secte indienne du Baba. Rien à voir avec le gâteau au rhum. Les hommes s'appellent tous dada, les femmes didi, et ils font du yoga, tous gagas de leur gourou. Hygiénistes à l'extrême, ils se douchent systématiquement après avoir uriné, se circoncisent, et protègent constamment leurs sexes. Jusqu'ici, aucun vol n'a été signalé.

Le Hare Krishna :
Le Swami de cette secte, un véritable swami indien d'une branche mineure de l'hindouisme, est tombé au bon moment sur Allen Ginsberg, les hippies et les drogues douces de la contre-culture, à New-York pendant les sixties. Tout ceci a boosté son culte au delà de toute espérance. Ce sont eux, les classiques chauves au sari orange avec les petites timbales.

La méditation Transcendentale :
Célèbrissime école du Maharishi Maresh Yogi (rien à voir avec l'ours des dessins animés) par laquelle sot passés les Beatles, les Rolling Stones, Mia Farrow, et toutes les stars branchées de l'époque durant leur période "chanvre indien et spiritualité". Aujourd'hui, ils font des cours de yoga pour managers stressés. Le dernier cours permet, dit-on, de léviter... Sans garantie.

Les Adeptes du Gourou Maharaj-Ji :
Le gourou, playboy indien qui s'entoure de bimbos et se dit la réincarnation de je ne sais qui, a mêlé grossièrement chrétienté et hindouisme. Comme d'habitude, les adeptes se séparent de tous leurs biens dans leur quête du Paradis, et le gourou n'est que trop heureux de les en délester, prenant sur lui les pêchés du monde d'une manière plus amusante qu'un chemin de croix !

L'Oecuménisme :
Doctrine confortable du "Youpi, on est tous copains, mangeons tous à la même table". On se regarde en chiens de faïence et on dit que c'est terrible la misère, ma bonne dame, ah oui, c'est affreux. Heureusement, le lendemain, on rentre à la maison et on peut refuser de laisser entrer qui on veut dans nos écoles, comme avant.

L'Athéisme :
Religion de la Science et de l'Ignorance, d'Ambrose Bierce et d'un tas d'autres. A la différence de ceux qui croient qu'il n'y a pas de Dieu, les Athées croient dur comme fer que dieu n'existe pas. A supposer qu'ils le rencontrent face à face, ils le lui diront en le traitant de superstition obscurantiste, en bons érudits distingués qu'ils sont.

Le Marxisme :
Athéisme qui postule que l'homme est bon, et qu'un processus historique irrésistible amènera un âge d'or paradisiaque dans lequel la possession n'existera pas, mais dans lequel chacun possèdera quand même selon ses besoins, pas son mérite ni ses moyens. Croyance absolue en cette société idéale malgré l'échec évident et retentissant de toutes les tentatives de mise en place...

Le Satanisme Luciférien :
En vogue chez les vieilles stars du rock, les goths mystiques, les anarchistes, les métalleux et les rôlistes prépubères boutonneux (le cumul est permis). Les Lucifériens vénèrent le Diable, comme leur nom l'indique : celui qui porte la lumière. C'est un peu comme vénérer la maladie parce qu'elle a permis la vaccination...

La Wicca Vivante :
Amalgame de croyances pré-chrétiennes polythéistes et manichéennes sans lien apparent que quelques andouilles du XIXe siècle et des années 70 pensaient se rapprocher d'un authentique paganisme. Exotiques et légèrement sulfureuses, ces pratiques présentent l'avantage de pouvoir se pratiquer dans sa cuisine, voire après un jeu de rôles. Et ça passe très bien à la télé, dans Buffy.

La Wicca Gardnerienne :
Amalgame de croyances pré-chrétiennes polythé... Non, merde, j'ai déjà dit, ça. Fondée par un type du nom de Gardner, c'est un genre de sorcellerie théurgique qui passe aussi très bien dans Buffy, mais pour les méchants, vu qu'il faut plein d'accessoires assez chers genre poignards et pentacles. D'un goût douteux, mais bon, au moins cette religion n'a pas encore déclenché de guerre.

Le Chamanisme Contemporain :
Foi basée sur la modernisation de la croyance en certains esprits plus ou moins animaux qui vivent dans un monde parallèle et concommitant, qui peuvent être invoqués et posséder les gens, naturellement en prenant de la drogue et en crapahutant dans les bois, ce qui est très commode pour beaucoup de hippies.

L'Animisme :
Croyance à la présence de forces bénéfiques ou maléfiques dans les choses, les plantes et surtout les animaux. C'est sûr, le chien qui mord est maléfique. Le caillou, là, c'est moins sûr. Evidemment, seuls les chamans savent où elles sont, ces forces, et comment les contacter et interprêter leurs signes. Alors ya pas intérêt à fâcher le chaman.

Les Rites Aborigènes Australiens :
Accrochez-vous à la rampe. Le temps est un concept fluctuant et bien plus étrange que chez-nous. Le rêve est plus réel que la réalité. La Terre est vivante. Il y a des tas de créatures bizarres partout. Et pour couronner el tout, les Dieux se sont retirés, laissant le soin à l'homme de gérer tout ça et de se taper les migraines.

Le Vaudou :
Bricolage de christianisme et d'animisme africain des Caraïbes qui vénère les Loa et les béké, correspondants à des saints et des divinités. Sacrifices de poulets, offrandes de tabac et d'alcool, chants et danses, transes dans la boue... ce culte rendu célèbre grâce aux films de zombies, une fois n'est pas coûtume, admet la magie, et s'en sert.

Le Candomblé :
Polythéisme vaudouisant brésilien de Bahia. Existe en deux versions, américaine et africaine, toutes deux dotées d'une flopée d'Orishas (les dieux) dont les noms varient mais dont les attributions sont assez stables. Yemanja, par exemple, divinité marine, est célèbre pour avoir fait de la figuration dans un film sur la cuisine, avec Penelope Cruz.

Le Maraboutage :
Puissant voyant - Medium, un grand génie à vous - Travaux ocultes, guérisseur - Je résoud tou les probleme, mauvais sort, chance, concours, examens, entreprise, attraction de clientele, retrouver votre femme/mari, il courira derrière vou comme le chien derrière son maître ! Paiement après résultat définitif garanti, meme les cas despéré.

La Franc-Maçonnerie :
Sociétés "antiquisantes" du XVIIIe siècle dont les membres se déguisent quand leurs femmes ne sont pas là. Ils prônent le perfectionnement intellectuel et social (et financier...) grâce à un baragouin symbolique archaïque et obscurantiste justifiant une hiérarchie absurde et permettant diverses arnaques. Happy Hour une fois par mois.

La Rose-Croix :
L'art d'accomoder les restes : les "vrais" Rosicruciens sont morts, ou n'ont jamais existé. Des sectes aux noms approchants (AMORC, Grande Fraternité Blanche, Lectorium Rosicrucianum...) s'approprient la réputation des vieux ordres, et se prétendent dépositaires de secrets alchimiques anciens alors que l'encre sur les manuscrits est encore fraîche.

La Grande Fraternité Universelle :
Sorte de mélange bâtard, déjà bien fané, entre rites maçonniques et mysticisme tibétain, issu de l'esprit malade d'un aristicrate français. ce dernier a émigré au Vénézuéla : là-bas, les conditions sont optimales pour atteindre l'illumination dans l'ère du Verseau. Et le fait que ce soit aussi un bon endroit pour se mettre au vert après une fraude fiscale n'a rine à voir là-dedans, bien sûr...

La Communauté :
Un nom bien sobre pour une secte originale. C'est un faux bouddhisme fondé par un gauchiste de république bananière. Une rareté : la secte s'implique politiquement, la libération intérieure devant se faire en parallèle avec la libération sociale. Fort heureusement, toute al secte est un peu au chômage technique, vu que la démocratie est enfin arrivée dans le pays en question.

L'Astrologie :
Croyance au fait que les étoiles sont aujourd'hui à la même place que là où elles étaient lorsque les premiers astrologues babyloniens ont défini les constellations du zodiaque (en dépit de l'évidence), et que ces étoiles gouvernent la destinée des hommes. Des calculs savants sont la clé de cette discipline. Estimez-vous heureux qu'on n'ait plus besoin d'ouvrir des foies de génisses...

Le Spiritisme :
Pur produit du XIXe siècle basé sur l'arnaque de deux soeurs de douze ans environ, photographes amatrices, et d'un faux druide en quête d'adeptes qui avait trop fumé Pline, nommé Allan Kardec. Des "expériences scientifiques" grand spectacle, ectoplasme en pâte à modeler compris, sur le postulat que les morts se manifestent par possession.

Le Channeling :
ON aurait bien dit "canalisation" en français, mais ça faisait vraiment trop plombier. C'est le même principe que le spiritisme, sauf que ce ne sont pas des morts qui se manifestent à travers le médium, mais des "entités", souvent évoluées et promptes à faire des révélations. D'aucuns les qualifient d'extraterrestres, d'ultraterrestres, d'éthérées, d'astrales, voire d'attrape-couillons.

La Société Théosophique :
Espèce de doctrine fondée en 1875 par Madame Helena Petrovna Blavatsky, voyante, et le Colonel Olcott. Ringard mais vrai ! Blavatsky aurait transmis la parole de "Mahatmas", des entités supérieures, via des séances de Channelling, d'où fondation d'un culte. Cette méthode est l'inspiration de la moitié de l'occultisme du XIXe siècle à nos jours, et a eu de nombreux succédanés.